• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

La situation des centrales nucléaires préoccupe le patron de l'ASN

© Maxppp
© Maxppp

Selon le président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), interrogé par les journalistes du Figaro, la situation des centrales nucléaires est préoccupante en France.

Par PhD

Dans un entretien exclusif accordé ce mercredi au Figaro, Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), exprime non seulement son inquiétude quant au fonctionnement des centrales nucléaires françaises mais annonce aussi "qu'il faut repenser le contrôle du nucléaire" dans notre pays. Une position plutôt nouvelle pour le gendarme du nucléaire.

Tout est parti de la découverte, en avril 2015, d'un excès de carbone dans l'acier de la cuve de l'EPR. Depuis cette date, une vaste campagne de contrôle a été déclenchée afin de vérifier la qualité des cuves des centrales existantes. Problème : l'opération de vérification a conduit ou va conduire à l'arrêt de douze réacteurs dont celui de Fessenheim, "un cas où la sûreté pouvait être en cause" a précisé monsieur Chevet. Tous ces réacteurs pourraient, "dans le meilleur des cas", être opérationnels "dans un mois et atteindre leur pleine puissance en janvier" 2017 . Par ailleurs six autres réacteurs sont à l'arrêt en ce moment, ce qui porte à dix huit le nombre total de réacteurs à l'arrêt sur les cinquante huit installés sur notre sol. Pas simple en période hivernale où la demande en électricité est la plus forte.
La centrale de Fessenheim / © Maxppp
La centrale de Fessenheim / © Maxppp
Le patron de l'ASN pointe dans cette affaire la responsabilité de la forge du Creusot. L'ASN a en effet découvert que le fabricant avait connaissance depuis longtemps d'anomalies qu'il aurait "volontairement" cachées à "au client et à l'ASN". Pour Pierre-Franck Chevet, "la procédure complexe (de la chaîne de contrôle) mérite sans doute d'être améliorée". Il évoque dans l'entretien le rôle que doivent jouer EDF et AREVA dans cette démarche de sûreté des réacteurs nucléaires pour "la protection des populations". Ces problèmes techniques ajoutés aux difficultés économiques des deux principaux acteurs du secteur, font que la situation du nucléaire n'a jamais été aussi problématique.  


Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus