Cet article date de plus de 4 ans

Troyes battu par Lyon pour l'inauguration du stade des Lumières

L'Estac s'est faite dominer (4-1) par une équipe de l'OL qui jouait pour la première fois sous les ordres de son nouvel entraîneur Bruno Genesio. Dans un stade quasi-comble (60000 spectateurs), les Troyens, qui avaient pourtant égalisé, n'ont que brièvement réussi à menacer les Lyonnais.

Coup double pour l'OL qui inaugure son nouveau stade en battant Troyes.
Coup double pour l'OL qui inaugure son nouveau stade en battant Troyes. © AFP - Jeff Pachoud
Troyes n'a pas réussi à gâcher la fête. L'Olympique Lyonnais a inauguré son nouveau stade avec une victoire très attendue. L'OL n'avait plus gagné en championnat depuis début novembre (une victoire 3-0 face à St-Etienne lors de la 13ème journée).

Les joueurs de l'Aube, qui avaient pourtant glané leur premier succès de la saison la semaine dernière en Coupe de France contre Dunkerque (National) retrouvent eux leurs habitudes avec un nouveau revers logique. Des Troyens, plus que jamais lanterne rouge du championnat (8 points en 20 journées), qui n'ont donc toujours pas remporté le moindre match de Ligue1 cette saison.

Fausse joie après l'égalisation


Celui qui a fait chavirer le stade des Lumières, douchant du même coup les espoirs de l'Estac, s'appelle Alexandre Lacazette. L'attaquant de la capitale des Gaules inscrit un but d'une superbe frappe croisée dès la 17ème minute. Les Lyonnais ont dominé intégralement la première période, et auraient même pu doubler la marque au tableau d'affichage si le ciseau d'Umtiti n'avait pas frôlé le poteau droite de Paul Bernardoni.

En seconde période Lacazette aurait pu lui aussi mettre son équipe à l'abri avec une nouvelle frappe croisée qui termine cette fois ci à gauche des cages de l'Estac. Coté Champardennais, les Troyens tentent de mettre un peu plus de rythme à la faveur du remplacement de Nivet par Karaboué : la partie s'équilibre peu à peu jusqu'à ce que Camus fasse parler la poudre !

On joue la 68ème minute et le milieu de terrain arme sa frappe dans l'axe à l'extérieur de la surface. Le ballon se loge dans la lucarne droite des buts d'Anthony Lopes. On pense que Troyes va replonger le club de Jean-Michel Aulas en plein doute. C'était sans compter la réaction lyonnaise : 72ème minute, Ghezzal trompe Bernardoni d'un tir croisé (encore un !).

Le dernier quart d'heure totalement débridé permet à Lyon d'enfoncer définitivement l'Estac. C'est d'abord Ferri qui inscrit le troisième but de l'OL (80ème minute) avant que Beauvue ne marque une tête au second poteau suite à un corner. 4-1 score final : avec la rélégation en Ligue 2 qui lui tend les bras, pas sur que Troyes revoit le stade des Lumières de si tôt.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
estac football sport ligue 1 olympique lyonnais