UNESCO : les espoirs des cavistes implantés dans le vignoble champenois

Au lendemain de l'inscription au patrimoine de l'UNESCO, les vignerons et maisons de Champagne ont bien conscience qu'il est important de continuer à faire rayonner la Champagne à travers le monde. L'idée du développement des bars à champagne est une piste à suivre dans le cadre de l'oenotourisme.

Les cavistes aussi attendent beaucoup de l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ils espèrent une hausse de 30% de fréquentation des touristes dans les petits villages du vignoble.

Dans le berceau du champagne à Hautvillers, patrie du moine DomPérignon, il a fallu attendre jusqu'en 2011 avant de voir arriver un caviste. C'est au 36 de la rue du célèbre moine qu'un frère et une sœur ont acheté deux petites maisons typiquement champenoises pour en faire un lieu de découverte, de dégustation et de vente. 

D'autres cavistes dans les villages alentours espèrent les mêmes retombées.

Voir notre reportage dans le JT 19/20 de ce dimanche 12 juillet 2015