VIDEO - Alsace : le ski de randonnée, c'est la montagne en toute liberté mais le risque doit être mesuré

Le ski de randonnée se démocratise dans les Vosges. Attention, l’apparente simplicité de cette discipline est trompeuse. La montagne en hiver est un milieu dangereux. Il faut apprendre à évoluer dans cet environnement en toute sécurité.

Randonnée à ski autour du Gashney
Randonnée à ski autour du Gashney © NicolasMeyer/France3 Alsace

Il y a de la neige dans les Vosges mais, ironie du sort, la crise sanitaire contraint les stations de ski à fermer les remontées mécaniques. Les adeptes du ski alpin sont frustrés. Pourtant, les possibilités de profiter du massif vosgien enneigé sont nombreuses. Il y a bien sûr le ski nordique et les balades en raquette. Il y a aussi le ski de randonnée. Cette discipline longtemps pratiquée par quelques initiés se démocratise. Le matériel a beaucoup évolué et il devient accessible au plus grand nombre.

Une pratique qui se démocratise

Les avantages de cette pratique sont nombreux. Il est possible de skier dans toutes les conditions de neige, les skis et les fixations sont conçues pour évoluer hors des pistes balisées. Cet équipement spécifique permet de rejoindre des secteurs fortement enneigés sans s’enfoncer. Pour les skieurs expérimentés, après avoir grimpé, la descente est particulièrement plaisante.

Il y a quelque chose de jouissif à profiter d’une couche de neige poudreuse que personne n’a marqué de son passage. Pour les novices, il existe aussi des itinéraires balisés. C’est le cas à la station du Gaschney où un parcours a été imaginé. Le matériel nécessaire est disponible en location pour une trentaine d’euros.

Le Hohneck sous la neige
Le Hohneck sous la neige © Nicolas Meyer/France3 Alsace

Skier en toute sécurité

S’il est facile d’évoluer hors des sentiers battus, la montagne reste un milieu imprévisible et dangereux. Le massif vosgien rassure par son apparence et son altitude modérée mais la météo peut vite changer et les secteurs proches des crêtes sont très raides. L’alternance de périodes froides et de redoux est propice aux avalanches. Tous les ans, le peloton de gendarmerie de montagne intervient sur des accidents parfois mortels.

Lorsque l’on se risque hors des pistes, il est indispensable de bien connaître la montagne, il faut savoir lire une carte à l’aide d’une boussole. Un équipement de secours est nécessaire, il comprend un détecteur de victime d’avalanche, une pelle et une sonde. L’équipement peut sauver des vies.

L’idéal est d’être encadré par un professionnel. Seul un guide de haute montagne est  habilité à former et à accompagner des personnes désirant sortir des pistes. Patrice Flesch la personne qu'on a suivi dans la vidéo ci dessous est l’un des seuls sur le massif vosgien. Il propose de nombreuses solutions de sorties pour tous les niveaux.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport neige météo massif vosgien nature parcs et régions naturelles