VIDÉO - En Alsace : La population de brochet diminue, l’espèce est suivie par la fédération de pêche du Haut-Rhin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nicolas Meyer

La fédération de pêche du Haut-Rhin procède à un inventaire de sa population dans les cours d’eau. Il s’agit de compter les petits de l’année pour évaluer la capacité de reproduction du brochet.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le brochet est le poisson d’eau douce le plus impressionnant, il peut atteindre plus d’un mètre en quelques années. Sa taille, son allure et son comportement carnassier font de lui l’une des proies favorites des pêcheurs à la ligne.

Il était présent partout en France mais depuis quelques années, sa population régresse très rapidement. Il est classé vulnérable sur la liste accablante des animaux menacés de disparaître. La fédération de pêche du Haut-Rhin passe les cours d’eau au peigne fin pour y trouver les petits brochets de l’année. 

A ce stade de l'étude, les résultats sont mitigés (voir dans la vidéo ci-dessous). Le directeur et les techniciens de la fédération de pêche constatent une disparition de l’habitat favorable au brochet. Au moment de la reproduction, cette espèce profite des inondations pour sortir du lit de la rivière et pondre ses œufs sur la végétation immergée. Cela se produit normalement au mois de mars. Les travaux d’endiguement des rivières pour protéger les habitations des inondations font disparaître ces zones de reproduction. Le manque de précipitations des années précédentes n’a pas favorisé la reproduction.

De nouvelles espèces qualifiées d’invasives comme le pseudorasbora et surtout le gobie ont colonisé les cours d’eau alsaciens. On ne connaît pas bien l’impact de ces espèces sur la diminution de population de brochets mais le constat est flagrant, les gobies ont remplacé le brochet ainsi que toutes les autres espèces piscicoles sur de nombreux secteurs, c’est en particulier le cas sur le canal du Rhône au Rhin entre les communes de Rixheim et Niffer.
 

Depuis quelques années les brochets disparaissent des cours d'eau français en Alsace ©Nicolas Meyer


La réglementation de la pêche de loisir doit s’adapter. Même si la plupart des pêcheurs relâchent leurs prises, pour ceux qui souhaitent garder du poisson pour le manger, seul un brochet de plus de 60 centimètres peut être prélevé par jour. À partir de cette taille, il a pu se reproduire au moins une fois en milieu naturel.

L’étude menée par la fédération de pêche du Haut-Rhin va durer plusieurs années. Il s’agit de mener un travail de fond pour évaluer la qualité du milieu aquatique pour le brochet. Cette année, la mission consiste à quantifier la population de cette espèce et connaître précisément sa répartition géographique dans le département. À l’issue de cette étude, un plan d’action devrait permettre de protéger les bons secteurs existants; mais il s’agit aussi de créer et d’entretenir de nouveaux habitats favorables au développement du brochet.