VIDEO - “L'esprit du loup“ ou la genèse de la propagande nazie

16/16. Tous les jours jusqu'à la fin du confinement, France 3 Grand Est vous propose un court métrage. Ce dimanche 10 mai, "L'esprit du loup", la rencontre entre Joseph Goebbels et Fritz Lang quelques mois après l'arrivée d'Hitler au pouvoir en Allemagne.

"L'esprit du Loup" un court-métrage de Katia Scarton-Kim, tourné en Alsace en 2015
"L'esprit du Loup" un court-métrage de Katia Scarton-Kim, tourné en Alsace en 2015 © bagan films
Et si on vous emmenait au cinéma ? Les salles obscures étant fermées pendant le confinement, France 3 Grand Est vous propose 16 courts métrages à savourer depuis chez vous sur votre ordinateur ou votre smartphone. Drôles, émouvants, insolites, décalés : 16 films à découvrir sur notre playlist Youtube jusqu'au 11 mai, date du déconfinement. On termine cette série de pépites avec L'esprit du loup de Katia Scarton-Kim.

La naissance de la propagande nazie 

Berlin, une nuit d'avril 1933. Les nazis sont au pouvoir en Allemagne depuis à peine deux mois. Toutes les libertés ont été supprimées et l'économie est soumise à une stricte reprise en main. Joseph Goebbels, ministre de la propagande et de la culture convoque Fritz Lang dans ses appartements privés. Son objectif, convaincre le cinéaste le plus en vue du cinéma allemand de travailler avec le régime nazi...
 

Le scénario de ce court-métrage serait tiré d'une histoire vraie. C'est Fritz Lang lui-même qui l'a raconté lors d'un entretien qui dura 4 jours avec William Friedkin, le réalisateur de L'exorciste ou encore de French Connection, en 1975. Dans la version racontée par le cinéaste allemand, il affirme qu'il aurait, de son propre chef, décidé de rencontrer Joseph Goebbels. Pour autant le réalisateur américain émet quelques doutes sur la véracité des propos de son confrère vieillissant.

Même si il est impossible de savoir si les propos de Fritz Lang sont vrais, cette histoire est si bien racontée qu'elle mérite d'y jeter un coup d'oeil.


A court de courts ?

Un petit détour par les coullisses du film de Katia Scarton-Kim, le tournage du tournage.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma coronavirus - confinement : envie d'évasion santé société culture festival événements