• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

VIDEO - Haut-Rhin: les enfants de Stetten chantent “à nos souvenirs d'Alsace” pour financer leur classe verte

© Document remis
© Document remis

Une cinquantaine d'élèves de l'école primaire de Stetten (Haut-Rhin) ont réalisé un clip vantant les mérites de notre belle Alsace afin de financer leur prochaine classe verte. Une initiative originale et... payante. Le clip a déjà été vu 6.000 fois. Pas mal pour une commune de 300 habitants.

Par Cécile Poure

Les Stetten Kids vous connaissez? Non? C'est comme les Kids United  avec moins de moyens et en plus rural. Forcément vanter les vertus de l'Alsace en coiffe traditionnelle, ça peut sembler pour les esprits chagrins moins classe que reprendre Lady Gaga relooké par Agnes B. Mais nos petits Haut-Rhinois ont visé juste. C'est mignon tout plein. Et pas trop faux.
 
 

Destination Guédelon

Les Stetten Kids n'ont pas de message de paix à faire passer. Ni d'appels aux dons pour l'Unicef à lancer. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Leur clip sert à financer leur classe verte à Guédelon (Yonne). Pour les nuls en géographie, Guédelon se trouve en Bourgogne. Là-bas, ils participeront à un chantier de restauration sur un site médiéval. 
 

Pour financer leur séjour d'une semaine, l'école a encore besoin de 3.000 euros via une cagnotte en ligne. Stéphane Dreyer, directeur de l'école primaire à l'initiative du projet, nous explique ce savant montage financier. "Le but est de faire tomber le prix par enfant à 150 euros. Sans aucun financement, il est de 450 euros. Nous allons organiser un concert en fin d'année qui nous rapportera 1.000 euros de recettes, nous avons déjà obtenu des subventions du département du Haut-Rhin... c'est en bonne voie. On cherchait un mode de financement un peu différent, d'habitude ce sont les parents qui mettent la main à la poche. Là, on voulait élargir le public."  Et pour faire parler d'eux, rien de mieux que de chanter.
 

A nos souvenirs d'Alsace

Chanter oui. Mais chanter l'Alsace. "Nous avons repris la chanson du groupe trois cafés gourmands qui interpréte A nos souvenirs sur la Corrèze et je l'ai adaptée. Version locale. J'ai cherché des thèmes de chez nous avec l'aide des enfants ou pas. Car Roger Siffer ou Albert Schweitzer ça ne leur parle pas vraiment. Eux, c'est Matt Pokora."

Pour le reste aussi, c'est le système D. Le directeur a de la ressource: "J'ai enregistré les voix à l'école, pendant la récréation, enfant par enfant. Bon je vous avoue qu'on en entend plus que d'autres. Tous ne chantent pas juste. Il existe un logiciel qui permet d'améliorer un peu les choses.Mais tout le monde a participé. J'ai fait le mixage à la maison. C'est assez facile maintenant." 

Il faut dire que Stéphane Dreyer a l'oreille musciale, percussionniste à ses heures perdues. Pour la réalisation du clip, il a délégué à une boîte de production. Les enseignants ont beaucoup de talents et de vacances mais tout de même.

© document remis
© document remis

Et voilà donc ce fameux clip qui respire la bonne humeur et le soleil d'Alsace. Tourné dans les rues de Stetten par une belle journée mars 2019. Un clip qui comptabilise 6.000 vues (au 13 avril) depuis sa mise en ligne le 1er avril. Cela peut sembler dérisoire pour n'importe quel Youtubeur, mais à l'échelle de Stetten c'est vraiment pas mal. "Les enfants sont emballés. Vous imaginez, leur chanson a été vue pour l'instant par 20 fois plus de personnes qu'il n'y a d'habitants à Stetten [à savoir 300, ndlr]". Ils seront encore plus emballés si la cagnotte atteint son objectif. Alors, à votre bon... choeur. 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus