Vigilance orange : routes, garages et caves inondés dans la Marne et les Ardennes

Dans le Sedanais, les pompiers sont intervenus une quarantaine de fois pour des caves inondées, dans la nuit du lundi 3 au 4 février. Près de Vitry-le-François, dans la Marne, une voiture a été retrouvée immergée dans la rivière. La vigilance orange a été maintenue dans les deux départements.

De nombreuses inondations dans les Ardennes ces dernières heures
De nombreuses inondations dans les Ardennes ces dernières heures © Philippe Lenoble
Huit départements ont été placés en vigilance orange aux inondations, ce mardi 4 février. L'alerte continue donc pour la Marne et les Ardennes. Il a encore plu, beaucoup plu la nuit dernière. Les pompiers des Ardennes sont intervenus une quarantaine de fois pour des caves inondées dans le secteur de Sedan. 

Dans la Marne, une voiture a été retrouvée immergée dans une rivière, près de Vitry-le-François, à Heiltz-le-Maurupt. La préfecture conseille de mettre en sécurité ses biens susceptibles d'être endommagés et de limiter ses déplacements. 15 communes de la Marne sont concernées sur les tronçons : Aisne Amont et Saulx Ornain.
 


"J'ai creusé comme un puits. Avec la pompe, l'eau s'évacue dehors, cela évite que je tombe en panne d'électricité, autrement ça inonde"


Ces nouveaux épisodes pluvieux font suite aux intempéries du week-end dernier. Dans les Ardennes, de fortes pluies se sont abattues à la Ferté-sur-Chiers, la rivière est sortie de son lit. Tout autour du village, les prairies sont inondées. La terre n'absorbe plus toute l'eau de ces derniers jours. 

Denis Descannevelle habite dans la commune. Pour limiter les dégâts dans sa cave, il y a huit ans, il imagine un système de pompe. "On ne trouvait pas de solutions. Sinon j'aurais eu de l'eau partout, elle monte à 28 cm au niveau du sous-sol en même tant que la Chiers, ce n'est pas agréable. J'ai creusé comme un puits. Avec la pompe, l'eau s'évacue dehors, cela évite que je tombe en panne d'électricité, autrement ça inonde". Denis est un peu découragé. "Surtout que l'on commence à vieillir. On ne peut rien faire contre l'eau. On a eu pire mais c'est désolant". 
 

Au milieu du village, il y a une habitation sous les eaux, les voitures viennent voir, passent à fond la caisse avec leur 4X4, et envoient toute l'eau dans la maison
-Denis Courtaux, maire (SE) de La Ferté-sur-Chiers


Le maire du village aussi est lassé. "C'est vrai que depuis trois mois, qu'est-ce qu'il pleut ! La terre n'en veut plus, la Chiers monte facilement."  Denis Courtaux n'en est pas à sa première inondation. "C'est une inondation normale mais il ne faudrait pas qu'il pleuve encore deux-trois jours de grandes quantités car des maisons pourraient être touchées".

Le comportement de certains automobilistes l'agace "au milieu du village, il y a une habitation sous les eaux, les voitures viennent voir, passent vite avec leur 4X4, à fond la caisse, et envoient toute l'eau dans la maison".  Denis Courtaux pense aussi à ses administrés "pour les personnes âgées ce n'est jamais marrant quand il y a de l'eau dans la rue, quand elle repart, on est beaucoup plus heureux que quand elle arrive" glisse-t-il, philosophe. 
 
Le dimanche 2 février au soir, sur la départementale qui mène à Villy, une voiture a été emportée par les flots vers 18h. A son bord : deux jeunes de 18 et 19 ans. Ils ont pris des risques en s'aventurant ici alors que la circulation était interdite pour cause de crûes. Les deux imprudents ont été secourus par les pompiers qui sont intervenus en barque. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo