Alerte sécheresse : des restrictions d'eau dans les Vosges et en Meurthe-et-Moselle jusqu'en octobre

Alerte en Meurthe-et-Moselle, alerte renforcée dans les Vosges, des mesures de restrictions s'appliquent en ce mois de septembre 2023 pour répondre à une nette baisse des niveaux dans tous les cours d’eau. La faute à des températures très élevées depuis la rentrée et l'absence prolongée de précipitation.

C'est une situation qui pose question. En ce mois de septembre 2023, en Lorraine, deux départements, la Meurthe-et-Moselle et les Vosges, appliquent des mesures "alerte sécheresse", comme en été. Seule une partie de ces territoires est concernée : 90% des communes de Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges, le bassin Saône amont, qui compte une soixantaine de communes (1), parmi lesquelles Monthureux-sur-Saône ou encore Plombières-les-Bains. Depuis ce lundi 18 septembre, un arrêté concerne également le bassin de la Moselle amont - Meurthe.

"Les précipitations excédentaires de fin juillet et début août ont permis de lever dès le 10 août les restrictions qui étaient en vigueur depuis le 23 juin. Toutefois, le contexte estival observé depuis le début du mois de septembre influence fortement la situation hydrologique générale" explique la Préfecture de Meurthe-et-Moselle dans un communiqué, "les températures très élevées, alliées à une absence prolongée de précipitation ont entraîné une nette baisse des niveaux dans tous les cours d’eau." Une situation confirmée par la DREAL Grand Est dans son bulletin de suivi d'Etiage publié le 13 septembre pour "les bassins Meuse-Moselle". La préfecture parle de "situation préoccupante du niveau des cours d’eau" qui "impose, malgré la saison avancée, de reprendre des limitations des usages de l’eau pour préserver les usages prioritaires."

"Ce n'est pas inédit" tempère Emmanuel Tirtaine, directeur départemental des territoires en Meurthe-et-Moselle, "en 2021 déjà, nous avons été confrontés à un épisode similaire à la même époque. Ce n'est donc pas la première fois. On est sur un territoire sensible à la hausse et à la baisse. La particularité de nos nappes, c'est qu'elles ne sont pas épaisses. Elles se vident et se remplissent vite. Le chaud-sec joue tout de suite sur notre réseau. Et là, il n'y a pas assez de pluie."

Alerte et alerte renforcée

En conséquence, des limitations d'usage de l'eau comme l'interdiction du lavage des véhicules en dehors des stations de lavage ou l'interdiction de nettoyage des espaces extérieurs comme les voiries, terrasses, façades sauf par un nettoyeur professionnel ou une collectivité, sont mises en place en Meurthe-et-Moselle jusqu'au 16 octobre 2023. Ce passage au niveau "Alerte" fait l’objet d’un arrêté préfectoral. "Lorsqu'il pleut, les gens ont du mal à comprendre l'application de restriction 48h plus tard" poursuit Emmanuel Tirtaine, "mais une nappe ne se remplit pas en une semaine. Il est donc important de faire preuve de pédagogie. Sur le site de la Préfecture 54, tout est vulgarisé. Il suffit de se connecter sur la page EauSec, de chercher sa commune et de voir quelles sont les mesures en place."

Dans les Vosges, "l’évolution des indicateurs conduit au passage du niveau "alerte" au niveau "alerte renforcée"" précise la Préfecture des Vosges. De nouvelles mesures de restrictions et limitation de certains usages de l’eau dans le bassin de la Saône amont sont annoncées. Parmi ces mesures : l’interdiction d’arroser les pelouses et plantes en pots, l’interdiction d’arroser les jardins potagers entre 9h et 20h ou encore l’interdiction de laver les véhicules, sauf dans les stations professionnelles qui disposent d’un matériel haute pression. C’est la première fois depuis le début de l’été qu’une partie du département est placée à un tel niveau d’alerte. Ces dispositions sont applicables jusqu’au 31 octobre 2023. Les contrevenants s’exposent à des amendes (1.500 euros, 3.000 euros pour les récidivistes).

Ma commune est concernée ?

Principales réserves d'eau potable, la France comptait toujours au 1er septembre 62% de ses nappes phréatiques, en dessous des normales de saison, dont 18% à des niveaux très bas, a précisé le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Pour savoir si votre commune est concernée par ces mesures, il suffit de se rendre sur le site VigiEau du gouvernement. Un moteur de recherche permet de savoir si la commune est touchée ou pas et de voir quelles sont les mesures appliquées.

(1) Ainvelle, Ameuvelle, Attigny, Bellefontaine, Belmont-les-Darney, Belrupt, Bleurville, Bonvillet, Charmois-l'Orgueilleux, Chatillon-sur-Saône, Claudon, Darney, Dombasle-Devant-Darney, Dommartin-Aux-Bois, Fignevelle, Fontenoy-Le-Château, Fouchecourt, Frain, Gigneville, Girancourt, Girmont-Val-d'Ajol, Godoncourt, Grandrupt-de-Bains, Grignoncourt, Gruey-les-Surance, Hennezel, Isches, La Chapelle-Aux-Bois, La Haye, La Voge-les-Bains, Le Clerjus, Le Val-d'Ajol, Les Thons, Les Voivres, Lironcourt, Marey, Martinvelle, Mont-les-Lamarche, Monthureux-sur-Saône, Montmotier, Morizecourt, Nonville, Plombières-les-Bains, Provenchères-les-Darney, Regnevelle, Relanges, Saint-Baslemont, Saint-Julien, Senaide, Senonges

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité