Black Friday : les 3 conseils de la gendarmerie des Vosges si vous comptez acheter un Mogwaï

Attention aux arnaques liées au Black friday / © Sameer Al-DOUMY / AFP
Attention aux arnaques liées au Black friday / © Sameer Al-DOUMY / AFP

Vous n'avez pas pu échapper aux injonctions d'achat en ligne ou ailleurs à l'occasion du fameux Black Friday, vendredi 29 novembre. La gendarmerie des Vosges joue son rôle et communique sur les risques d'arnaques en délivrant ses conseils de prévention.... d'une manière légèrement décalée.

Par Sophie Gueffier

La gendarmerie des Vosges joue son rôle de prévention et de conseils au grand public, comme il se doit. Et en cette veille de journée de débauche commerciale sur internet comme dans les boutiques ayant pignon sur rue, elle a communiqué ainsi : 
Une manière bien décalée pour vous alerter sur l'écart qu'il peut y avoir entre ce que vous pensez acheter et ce que vous allez recevoir. 

Quand c'est trop beau, il y a peut-être un danger caché!
Colonel Brice Mangou, commandant du groupement de gendarmerie des Vosges

Un tweet peut en cacher un autre

À l'arrivée du Lieutenant-colonel Brice Mangou, en septembre 2018, le compte Twitter de la gendarmerie des Vosges a été créé. Trois "community managers", parmi lesquels le colonel lui-même (âgé de 41 ans) ont pris les rênes de la communication sur les réseaux sociaux. Comme on peut le faire dans un organisme de presse, une ligne éditoriale et des conférences de rédaction ont été instaurées.
"Notre but est de faire de la prévention et de fournir des conseils auprès du grand public, mais aussi de rayonner"

Nous voulons avoir une image dépoussiérée, loin des clichés habituels de la communication des gendarmeries; on ne veut pas faire la énième plaquette de prévention.
- Colonel Brice Mangou, commandant du groupement de gendarmerie des Vosges

Et pour dépoussiérer, ça dépoussière !
Pour cette campagne de prévention contre les appels de phares préventifs entre automobilistes, le Colonel l'avoue :

On est un tantinet provocateur !
- Colonel Brice Mangou, commandant du groupement de gendarmerie des Vosges

Mais, les trois communicants de la gendarmerie ne cherchent pas la polémique. Leur objectif est d'interpeler le public, par un ton décalé, accrocheur, qui correspond à ce que les gens aiment lire. Ils maîtrisent les codes et les méthodes du numérique et prennent du plaisir à rechercher les thèmes à aborder : le Black Friday, le retour de la neige ou encore les cambriolages. Lors de séances de "brainstorming" qu'on imagine débridées, ils trouvent l'angle décalé, rédigent les contenus. Tout en gardant le sérieux nécessaire par la validation définitive du Colonel. 
M'est avis que Cruchot peut-être classé au rang d'antiquité.
 

Sur le même sujet

Les + Lus