Capavenir-Vosges : un référendum pour changer de nom et retrouver une identité

C’était la promesse de campagne du maire de Capavenir-Vosges : retrouver le nom initial de la commune. Capavenir-Vosges redeviendra peut-être Thaon-les-Vosges le 8 novembre. Les habitants sont appelés à donner leur avis lors d’un référendum.
 

Cédric Haxaire, maire de Capavenir-Vosges propose un référendum le 8 novembre
Cédric Haxaire, maire de Capavenir-Vosges propose un référendum le 8 novembre © Didier Bert, France Télévisions
A l’entrée de la commune, le nom de Thaon-les-Vosges est encore affiché, précédé de la mention « commune de Capavenir-Vosges ». Depuis 2016, les communes de Thaon-les-Vosges, Oncourt et Girmont sont regroupées. Elles portent le nom d’une seule et même commune : Capavenir-Vosges. Cela ne plaît pas.

Cédric Haxaire, élu maire de Capavenir-Vosges en mars dernier, a fait de cette idée de changement de nom, l’un des axes de sa campagne. Pour lui, il faut que chacune des trois communes retrouve sa propre identité.
 
Dans les rues de l’ancien Thaon-les-Vosges, rien n’indique que la commune a changé de nom. Sur sa façade, la mairie porte encore le nom, en lettres majuscules, de Thaon-les-Vosges.

Plus étonnant, lorsque l’on demande à Monsieur le maire comment s’appellent les habitants de Capavenir-Vosges, sa réponse est spontanée : "Je ne sais pas ! Quand on n’est pas capable de se présenter, c'est problématique. Il s’avère qu’en termes de crédibilité territoriale, Thaon-les-Vosges a perdu son rang."

"C’est un manque de sérieux"

Cédric Haxaire remarque que ce nouveau nom a un impact sur l’attractivité de la commune. "Je rencontre des investisseurs, des institutionnels. Quand il faut évoquer le nom de la ville on a en face de nous des gens qui se mordent la lèvre pour ne pas rire. Il faut le reconnaître, c’est un manque de sérieux."

Dans les années 1870, Thaon-les-Vosges connaît un essor industriel. La ville gagne une réputation grâce à sa blanchisserie et teinturerie. Son nombre d’habitants est alors multiplié par quinze entre 1870 et 1962.
 

Sur mon courrier je marque encore Thaon-les-Vosges

Habitant de Capavenir-Vosges


C’est ce passé économiquement glorieux que les plus anciens de la commune ne veulent pas effacer, même si la blanchisserie est fermée depuis 2003. Un habitant confie : "Sur mon courrier je marque encore Thaon-les-Vosges ".

Dans la commune voisine, à Oncourt, une riveraine avoue qu’elle reçoit des moqueries, à cause du nom de la commune. "On me dit : T’as qu’à pas venir, tu n’as qu’à pas venir. Il est grand temps que ça change."
 
Girmont porte encore le nom de sa commune
Girmont porte encore le nom de sa commune © Didier Bert, France télévisions


Le 8 novembre les  9 000 habitants de Capavenir-Vosges vont se prononcer par le biais d’un référendum. Ils vont choisir le nom de leur commune mais aussi répondre à une deuxième question : Souhaitez-vous le maintien de la fusion des trois communes ?
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société politique