Celles-sur-Plaine : appel à la solidarité pour Lucille Martin, tétraplégique après un accident de voiture

C’est au matin du 25 janvier 2019 que la voiture de Lucille Martin, étudiante de 19 ans, glisse sur une plaque de verglas et fait une chute de 10m dans un ravin. Laissant la jeune femme tétraplégique. Sa mère a lancé une cagnotte pour lui acheter un fauteuil roulant et aménager la maison.
 

Lucille compte sur vous pour l'aider à vivre le mieux possible son quotidien.
Lucille compte sur vous pour l'aider à vivre le mieux possible son quotidien. © France 3 Lorraine
C’est un appel à la solidarité que lance Patricia, la maman de Lucille, en ce début d'année 2020 pour pouvoir offrir à sa fille un milieu de vie décent.
Afin que la jeune Vosgienne de Celles-sur-Plaine puisse retrouver une partie de son autonomie et vivre comme n’importe quelle étudiante de 20 ans.

Chute en voiture

Alors qu’elle se rendait à Nancy pour ses études, le 25 janvier 2019, c’est entre Celles-sur-Plaine, commune où elle réside et La Trouche qu’à lieu l’accident. La voiture glisse sur une plaque de verglas et fait une chute effroyable, finissant sa course dix mètres plus bas. Lucille sera retrouvée inconsciente plus tard dans la matinée. Un automobiliste, voyant des traces de pneus dans la neige, a le réflexe de s’arrêter pour aller voir plus bas dans le précipice.
S’en suit plus d’une année de soins entre les services de réanimation de Nancy et le centre de rééducation de Lay Saint Christophe. Les médecins annoncent alors à Lucille qu’elle devra rester sous assistance respiratoire toute sa vie. Battante dans l’âme, elle déjoue les pronostics annoncés et respire à présent sans aucun dispositif. 

Une sportive accomplie

Dans la vie de Lucille, le sport en a toujours pris une part importante. C’est d’abord au judo qu’elle fait ses preuves, en obtenant sa ceinture noire à seulement 15 ans.  Après 10 ans de pratique de l’art martial, elle s’oriente vers le rugby. En seulement 2 ans elle est retenue en équipe de Lorraine et doit passer les sélections pour aller en équipe de France. Et fera aussi de nombreux trails. Chez elle, les étagères sont couvertes de ses différentes coupes et médailles sportives.
Le sport, elle souhaite en faire son métier.

Je voulais devenir éducatrice sportive, pour pouvoir transmettre les valeurs du sport, qui sont pour moi très importantes au quotidien.
- Lucille Martin

Loin de laisser tomber son leitmotiv malgré son accident, elle continue ses études en STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) et se montre intéressée par le handisport.

Une cagnotte pour financer l'indispensable

Le 14 janvier 2020, Patricia, la mère de Lucille, a décidé de mettre en ligne une cagnotte pour pouvoir aider sa fille. "C’est très compliqué pour nous, quasiment tout est à notre charge et financièrement ce n’est pas possible". La priorité est de pouvoir financer un fauteuil tout terrain pour permettre à Lucille de sortir des chemins bétonnés. 

La moindre petite option comme les accoudoirs vaut une petite fortune.
- Patricia, maman de Lucille

Et cela c'est sans compter tous les équipements du quotidien et les aménagements qu’il faut faire dans la maison pour la remettre à niveau. Permettre par exemple à Lucille d’avoir accès à la salle de bain, ce qui nécessite l’installation d’un monte-charge. "Mis bout à bout, c’est au moins 50 000 euros qu’il nous faudrait", précise Patricia. Qui compte sur vous, pour aider Lucille.  
Alors, si vous souhaitez participer à la cagnotte, vous pouvez la retrouver ici : leetchi.com/c/lucille-luciole
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap solidarité société internet