Epinal : les gilets jaunes manifestent dans les Vosges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bruno Demange

Après Nancy il y a 15 jours, puis Metz le week-end dernier, c'est au tour d'Epinal d'accueillir le cortège régional des "gilets jaunes" lorrains, à l'occasion de ce 8ème samedi depuis 17 novembre. L'affluence est au rendez-vous, avec de l'ordre de 1500 personnes.

Les samedi, ils ont fait le choix de passer des rond points aux manifestations en coeur de ville. Voici 3 semaines, deux cortèges étaient organisés : à Nancy et Bar le Duc. Voici 2 semaines, les groupes principaux s'étaient coordonnés pour n'organiser qu'une seule grande manif à l'échelle de la Lorraine : plus de 2000 manifestants se trouvaient ainsi dans les rues de Nancy. La semaine dernière, l'idée d'une grande manif est restée dans les têtes mais c'est Metz qui était chois pour accueillir le grand cortège. Pour ce premier week-end de janvier 2019, les "gilets jaunes" sont restés sur cette même idée, mais en choisissant cette fois-ci la préfecture des Vosges.
 

A ceux qui pourraient s'interroger quant à un éventuel fléchissement du mouvement après les fêtes, les vosgiens ont tenu à répondre par leur présence qu'ils étaient tous bien encore là, et que leurs revendications étaient toujours autant d'actualité. Le cortège poursuit son parcours dans les rues spinaliennes.
 

Certains messages se veulent particulièrement expressifs pour illustrer cette détermination affichée. Bon nombre de chasubles se révèlent être d'excellents supports pour "faire passer le message".

A Nancy aussi...

Tous n'ont pas fait le déplacement dans les Vosges : une petite vingtaine de gilets jaunes se sont rassemblées vers 13h Place de la République à Nancy, pour descendre ensuite la rue St Jean...

Le groupe n'a pas pu poursuivre son parcours au delà du "Point Central".  Assez rapidement, plusieurs équipes des forces de l'ordre ont "bloqué" les manifestants entre les rues des 4 Eglises et St Dizier...

Deux des manifestants ont été placés en garde à vue : l'un suite au fait que la manifestation n'état pas déclarée, et l'autre pour outrage à agent. Dans les minutes qui ont suivi, les manifestants ont été "invitées" à retirer leurs gilets et à se disloquer... Ce qu'ils ont fait...
La police avait fait le choix d'investir le quartier en nombre : une bonne dizaine de véhicules, et des équipiers en plus grand nombre que les manifestants...

Quelques tensions ont également été constatées du côté du giratoire de la Porte Verte, à Essey-les-Nancy.