L’incroyable succès du film "Suzanne jour après jour" dans les Vosges, "pour l’avant-première on a fait mieux que John Wick"

Les réalisateurs Serge Steyer et Stéphane Manchematin ont travaillé pendant trois ans avec Suzanne Claudel, une habitante de Rochesson dans les Vosges, qui vit toujours à 93 ans dans une ferme sans eau, courant ni réseau d’électricité. Les avant-premières du film qu'ils ont tourné connaissent un incroyable succès qui les pousse à organiser régulièrement depuis un mois de nouvelles projections.

"Pour venir assister à la projection cet après-midi, une nièce de Suzanne a pris l’avion depuis Nice" : Stéphane Manchematin, le co-réalisateur avec Serge Steyer, s’étonne encore de l’engouement pour le film qu’ils ont réalisé autour de Suzanne Claudel.

A 93 ans, elle vit seule dans sa ferme au-dessus de Rochesson dans les Vosges. "C’est un film autour de la simplicité volontaire, de la simplicité heureuse" résume le réalisateur nancéien. La maison de Suzanne n’est pas reliée aux réseaux d’eau et d’électricité. Son quotidien est rythmé par le silence autant que par les rencontres. L'équipe a débuté les prises de vue en 2021, pour un tournage d'un an, sur quatre saisons. 

La grande famille de Suzanne

"Elle a plusieurs dizaines de nièces et neveux, mais ça n’explique pas tout" rigole Stéphane Manchematin. Lors de l’avant-première du 24 mars 2023, le cinéma de Remiremont a déjà dû pousser les murs : "on avait prévu une seule salle, et finalement l’exploitant nous a mis à disposition trois salles en même temps. 600 personnes ont pu voir le film ce soir-là, en présence de Suzanne. Du coup, la projection de John Wick 4, le blockbuster américain, s'est retrouvée dans une petite salle !"

Et comme toute la grande famille n’a pas pu voir le film, deux autres projections ont été rajoutées dimanche 16 avril, toujours au Majestic, à 15h30 et 18h30. Pris d’assaut : les deux créneaux sont complets, et la liste d’attente comporte une centaine de noms, "au total 1200 personnes auront vu le film. Pour une avant-première dans les Vosges, c’est du jamais-vu pour un film comme le nôtre" résume le cinéaste. Il réfléchit à une diffusion dans les salles obscures de tout le pays, et cherche un distributeur dans ce sens, aidé par le succès des avant-premières. Co-produit par France Télévisions, le film sera diffusé sur France 3 Grand Est le jeudi 15 juin, dans sa version longue de 88 minutes, "nous travaillons également à une tournée des cinémas art et essai dans les Vosges à l’automne".

Comment Suzanne vit-elle cette nouvelle notoriété ? "Elle s'en amuse. Les gens qui la croisent lui parlent du film, mais elle prend la chose avec une grande simplicité, à l’image de sa vie" conclue le réalisateur, en route pour les Vosges, où il présentera son film ce dimanche 16 avril 2023.