Epinal : tournage du téléfilm le Voyageur dans les Vosges, en route avec Eric Cantona

Eric Cantona est dans les Vosges, à Fontenoy-le-Château pour le tournage du quatrième volet du téléfilm Le Voyageur sur France 3. La réalisation devrait se terminer mercredi 15 juillet.

Eric Cantona sur le tournage du Voyageur dans les Vosges. Il joue le rôle de Thomas Bareski, un flic pas comme les autres.
Eric Cantona sur le tournage du Voyageur dans les Vosges. Il joue le rôle de Thomas Bareski, un flic pas comme les autres. © Yves Quéméner pour France télévisions
A l'entrée du lieu-dit les Granges-de-la-Vierge, à la sortie de Fontenoy-le-Château, des camions de matériel garés dans un chemin montrent une effervescence très inhabituelle. Des techniciens vont et viennent dans la petite rue du village. Depuis quatre jours, toute l'équipe de la réalisation du téléfilm le Voyageur s'est installée ici. 
Dans la série le Voyageur, Eric Cantona est un flic qui a choisi de tout quitter et de vivre avec son chien dans un van pour résoudre des enquêtes non élucidées.
Dans la série le Voyageur, Eric Cantona est un flic qui a choisi de tout quitter et de vivre avec son chien dans un van pour résoudre des enquêtes non élucidées. © Yves Quéméner pour France télévisions
Le téléfilm raconte l'histoire d'un ancien enquêteur de la police criminelle qui rouvre des dossiers non élucidés afin de venir en aide aux familles des victimes et retrouver des coupables. "C'est un justicier solitaire. Il est droit et humain", dit Eric Cantona. 

Un enquêteur bourru et solitaire 

Eric Cantona joue le rôle de Thomas Bareski, un flic marginal pour France 3. Il se révèle à la fois attachant et inquiétant. Un ancien policier, bourru et taiseux. "Il est là pour essayer de résoudre des enquêtes anciennes, des affaires non élucidées et il y en a beaucoup en France. C’est un voyageur et il vit dans la nature. C’est un personnage qui me plait". Toute l'équipe du tournage, soixante personnes, est restée dans les Vosges pendant quatre semaines. Avec des journées de travail parfois longues. Pour la réalisatrice de la série Stéphanie Murat, "cette réalisation est surtout le résultat d'un travail d'équipe exaltant. Le personnage du policier est d’ailleurs assez proche de la personnalité d' Eric Cantona".

Le village assassiné 

La production de la série est confiée à Lissa Pillu de la société Télécip. Ainsi, dans les Vosges, le scénario a été construit avec les habitants du village de Fontenoy-le-Château. Une enquête sur le meurtre d’une famille commis six ans auparavant. "C'est un titre mystérieux et sans dévoiler l’histoire c'est une enquête difficile dans un village où personne ne veut lui répondre, où tout le monde lui ferme la porte. C'est pour ça que le titre de l'épisode c'est le "Village assassiné". Un village complètement isolé dans la montagne, en tout cas fermé, qui ne l’accueille pas du tout"

Des lieux isolés

Un tournage avec un protocole sanitaire très strict : une référente Covid, masques, gel hydroalcoolique, distanciation sociale. Au bout de quatre semaines, ils se sont baladés dans les Vosges, à Fontenoy bien sûr mais aussi dans les environs de l’étang boisé du Villerain-au-Girmont-Val-d’Ajol, et à Plombières-les-Bains. 
 
Stéphanie Murat, la réalisatrice, entourée des comédiens de l'épisode de la série le Voyageur réalisé à Fontenoy-le-Château dans les Vosges.
Stéphanie Murat, la réalisatrice, entourée des comédiens de l'épisode de la série le Voyageur réalisé à Fontenoy-le-Château dans les Vosges. © Yves Quéméner pour France télévisions

 Il faut se remettre en question tout le temps
-Eric Cantona

Dans les années 90, à l'époque où il jouait au football, attaquant sur le côté droit, à Old Trafford, Eric Cantona est une véritable légende, surnommé "The King" par les supporters de Manchester United. Puis le cinéma avec des films comme Le bonheur est dans le pré, Les enfants du maraisl' Outremangeur. Plus récemment Dérapages sur Arte. "Moi j’ai eu la chance de tourner avec Ken Loach (Looking for Eric). Aujourd'hui il a plus de 80 ans, et lui à chaque fois le film qu'il est train de faire c'est comme si c'était le premier de sa vie. Donc, il faut se remettre en question tout le temps et surtout j'essaye de pas tomber dans la routine", dit Eric Cantona. "J’ai déjà fait une trentaine de films depuis 25 ans et j’essaye de rester au contact, de rester moi-même. Celui que j’ai toujours été, avec toutes les étapes de ma vie, les bonnes et les mauvaises choses. C’est bien d’avoir des projets tout le temps et je n'aime pas regarder derrière moi. J’ai pas envie d'être prisonnier du passé"
"J'essaye toujours de me remettre en question. C'est pas facile, mais c'est important. J'essaye de rester celui que j'ai toujours été", dit Eric Cantona.
"J'essaye toujours de me remettre en question. C'est pas facile, mais c'est important. J'essaye de rester celui que j'ai toujours été", dit Eric Cantona. © Yves Quéméner pour France télévisions
Le tournage n’est pas encore terminé, mais une partie du téléfilm est déjà en cours de montage à Paris. La réalisation dans les Vosges devrait s'arrêter mercredi 15 juillet 2020. Normalement la diffusion est prévue en 2021, sur France 3.
L’épisode deux, "la Permission de minuit", diffusé le 17 mars dernier, au début du confinement, avait réalisé une très belle audience, permettant même à France 3 d'être numéro un, ce soir là. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture région grand est économie football
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter