Vosges : l'église multiplie les messes de minuit et de Noël et s'adapte pour face au Covid

La traditionnelle messe de minuit mais aussi celle de Noël doivent aussi s'adapter à la pandémie. Pour éviter l'affluence des croyants, les messes ont été multipliées. Illustration de cette organisation dans le diocèse de Saint-Dié-des-Vosges.

Une chaise sur trois et un rang sur deux, ce sont les règles pour la messe de minuit mais aussi la messe de Noël
Une chaise sur trois et un rang sur deux, ce sont les règles pour la messe de minuit mais aussi la messe de Noël © Jean Christophe Panek

Derniers ajustements avant le grand rendez-vous de la messe de Noël. Dans la cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges, c’est un peu "Opération bricolage". Des ciseaux, des colliers de serrage, du ruban de balisage : le lieu doit s’adapter aux mesures sanitaires. "Je crois qu'être curé aujourd'hui, c'est savoir faire un peu tous les métiers" explique le père Arnaud Meyer, le recteur de la cathédrale. "C'est la troisième fois qu'on réaménage la cathédrale depuis le premier confinement" précise t-il, "le gouvernement nous demande d'installer une chaise sur trois et un rang sur deux."

C'est la troisième fois qu'on réaménage la cathédrale depuis le premier confinement

Arnaud Meyer, recteur de la cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges

L’objectif, c’est de réduire la jauge. Lors de chaque messe de minuit, la cathédrale reçoit en moyenne 1.000 personnes. Cela reste un moment très couru. Mais cette année, impossible et même interdit de rassembler autant de monde. Il a donc été décidé de multiplier les rendez-vous et de les étaler de 18 h à 24 h. Et sans réservation. "On s'est dit : trois fois moins de capacité d'accueil. Il faut donc multiplier les offices" ajoute le père Arnaud Meyer, "il y aura donc quatre offices ici à Saint-Dié-des-Vosges pour la messe de Noël. Et les messes seront les mêmes. Elles seront célébrées avec la même solennité et la même ferveur. C'est ce que les gens attendent d'ailleurs. C'est vrai que Noël reste une messe traditionnelle et les gens y sont très attachés."

Pour permettre ce dispositif exceptionnel, le Vatican a autorisé les prêtres à célébrer jusqu’à quatre messes de Noël. Un décret a été signé le 16 décembre permettant aux prêtres de présider jusqu’à quatre célébrations le 25 décembre mais aussi les 1er et 6 janvier. De quoi rassurer les pratiquants comme Odile : "On aura peut-être moins de monde, notamment les personnes âgées mais c'est mieux d'anticiper. A Noël, les gens qui viennent à cette messe, c'est souvent leur seule venue à l'église. Sans doute parce qu'il y a une communion particulière à ce moment là. A Noël, il y a beaucoup de familles qui se déplacent. A cette messe, les gens se retrouvent et on peut se dire Joyeux Noël mais ce sera différent cette année."

Ce sera simplement une messe sans choeur avec uniquement la participation de tous les paroissiens aux chants qui accompagne la liturgie

Vincent Benoit, le président de l'association Choeur de Cathédrale de Saint-Dié

Et Covid oblige, il faudra faire sans le chœur de la cathédrale. Depuis environ un an, ses 25 membres s’entrainaient pourtant ardemment afin d’agrémenter ce rendez-vous du 24 décembre au soir. Beaucoup de déception mais la raison l'emporte. "Il n'y a pas de plan B" confirme Vincent Benoit, le président de l'association Choeur de Cathédrale de Saint Dié, "ce sera simplement une messe sans choeur avec uniquement la participation de tous les paroissiens aux chants qui accompagne la liturgie. Ce sera aussi très bien mais ce sera autre chose !"

Dans le département des Vosges, la plupart des offices seront doublés pour la veillée de Noël. Il y en aura environ 70. Le dispositif sera reconduit le lendemain pour la traditionnelle messe de Noël, le vendredi 25 décembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs religion société