Sébastien Raoult risque plus de 100 ans de prison aux Etats-Unis, son père dénonce un déni de justice

Sébastien Raoult, originaire d'Epinal (Vosges), est accusé de détournement informatique. Il est incarcéré au Maroc. La demande de son avocat destinée à éviter son extradition vers les Etats-Unis a été rejetée par la justice administrative française mardi 30 août.

Selon les autorités américaines, le Vosgien Sébastien Raoult ferait partie d'un groupe de hackers accusé de cybercriminalité sur leur territoire. Actuellement détenu au Maroc, il risque 116 années de prison. La justice marocaine a donné en juillet un avis favorable à son extradition.

Il n’y a pas de demande d’extradition française. Il est toujours au Maroc et on attend les décisions du gouvernement marocain. Pour l'heure c'est une affaire qui dépend du pôle financier de Paris. On aimerait que le parquet des Vosges se saisisse du dossier.

Philippe Ohayon, avocat.

La demande de son avocat destinée à éviter son extradition a été rejetée par la justice administrative française mardi 30 août. Elle a estimé que le juge administratif n'était "pas compétent pour ordonner la communication de ces actes". Ainsi selon Philippe Ohayon, l'avocat de Sébastien Raoult, "les pièces demandées étaient de nature à démontrer que les juridictions françaises étaient compétentes pour poursuivre Sébastien Raoult, et donc permettre son extradition vers la France plutôt que les Etats-Unis".

Et il ajoute : "Je voulais obtenir des documents prouvant une demande d’entraide entre la France et les États-Unis concernant les ShinyHunters."

Menace d’un procès aux Etats-Unis

L’étudiant lorrain d'Epinal (Vosges), âgé de 21 ans est accusé d’avoir participé au piratage informatique de plusieurs entreprises, notamment américaines.

Philippe Ohayon, joint à Paris par téléphone par France 3 Lorraine, explique : "Il n’y a pas de demande d’extradition française. Il est toujours au Maroc et on attend les décisions du gouvernement marocain. Pour l'heure c'est une affaire qui dépend du pôle financier de Paris. On aimerait que le parquet des Vosges se saisisse du dossier et mette fin à cette histoire. Il doit dépendre de la juridiction française qui a sacrifié Sébastien Raoult."

Dans une décision rendue le 20 juillet 2022 et révélée lundi 8 août par l’Agence France-Presse, la Cour de cassation du Maroc a prononcé un "avis favorable" à la demande d’extradition du Français vers les Etats-Unis. "C’est du jamais vu, car pour ne pas avoir à juger cinq personnes, la justice laisse sur le côté un de ses ressortissants. Nous, on recherche la justice", explique Philippe Ohayon. Deux autres Français sont également visés par la justice américaine.

116 années de prison 

Depuis le début de l'affaire, Paul Raoult, 63 ans, se bat pour que son fils, accusé de faire partie d’un important groupe de hackeurs soit jugé en France et surtout dans les Vosges. Il critique un déni de justice. "Il n’y a jamais eu de perquisition chez nous. Sébastien nous appelle une fois par semaine depuis le Maroc. Il va comme quelqu’un qui est incarcéré au Maroc depuis trois mois. Nous venons de recevoir nos passeports et nous partirons au Maroc dans les prochains jours. Mais nous ne sommes pas sûrs d’aller le voir car là-bas les parloirs durent dix minutes".

En attendant Paul Raoult demande que le gouvernement prenne déjà contact avec les autorités américaines. "Mon fils est trahi par les autorités françaises".

Nous venons de recevoir nos passeports et nous partirons au Maroc dans les prochains jours. Mais nous ne sommes pas sûrs d’aller le voir car là-bas les parloirs durent dix minutes.

Paul Raoult, père de Sébastien Raoult.

Sébastien Raoult a été interpellé le 31 mai à l’aéroport de Rabat-Salé (Maroc), sur la base d’une fiche rouge émise par Interpol à la demande des Etats-Unis. En France, Paul Raoult, reste convaincu de l'innocence de son fils. "C’est un choc pour nous. Il a été arrêté le 31 mai vers 19 heures. Aujourd’hui c’est reconnu comme une affaire judiciaire car jusqu’à présent on nous disait qu’il n’y avait pas d'affaire Raoult. On se retrouve devant une affaire menée par des magistrats français, par des policiers français, sur le sol français, pour des faits commis depuis la France. Et du coup, on ne comprend pas".

La police fédérale américaine (FBI) soupçonne Sébastien Raoult d’appartenir aux ShinyHunters, un cybergang dont le nom fait référence à l’univers des Pokémon et qui s’est spécialisé dans le vol et la vente de données. Ce groupe de cybercriminels aurait hacké une dizaine d’entreprises dans le monde et volé quelque 200 millions de données.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité