Festival de Cannes: “Perdrix”, entièrement tourné dans les Vosges, accueilli chaleureusement pour sa première mondiale

Maud Wyler (Juliette Webb) et Swann Arlaud (Pierre Perdrix) lors du tournage du film "Perdrix" au Lac des Corbeaux, à La Bresse (Vosges). / © Pyramide Films
Maud Wyler (Juliette Webb) et Swann Arlaud (Pierre Perdrix) lors du tournage du film "Perdrix" au Lac des Corbeaux, à La Bresse (Vosges). / © Pyramide Films

"Perdrix", le seul film soutenu par la région Grand Est et sélectionné à Cannes cette année, a été présenté dimanche 19 mai à la Quinzaine des réalisateurs pour sa toute première projection. Il sortira sur les écrans le 14 août 2019.

Par Renaud Hartzer

Présenté en première mondiale ce dimanche 19 mai 2019 au festival de Cannes, il est difficile de classer Perdrix dans les cases traditionnelles: comédie, film d'amour ou encore film sentimental. Erwan Le Duc préfère tout simplement le qualificatif de "comédie amoureuse" pour ce premier long métrage qu'il a choisi de tourner en intégralité dans le département des Vosges.

Le réalisateur, dont la mère est originaire de Saulxures-sur-Moselotte, n'a pas oublié les vacances de son enfance, plusieurs fois par an, dans la maison familiale, chez sa grand-mère.

Tourner dans les Vosges, une évidence.
- Erwan Le Duc, réalisateur de Perdrix

"Dès le début du  l'écriture du scénario, il était évident pour moi de tourner dans les Vosges" explique le réalisateur, qui a notamment eu un coup de foudre cinématographique pour Plombières.

"Pour moi, il y avait un peu une mythologie autour de Plombières, ma grand-mère me disait qu'elle avait vu un jour Jacques Brel au casino. En repérage, j'avais l'impression d'entrer dans le décor du film", se rappelle Erwan Le Duc.
Perdrix, c'est l'histoire d'une famille qui n'arrive pas à se défaire de son passé (notamment le décès du père), de quoi mettre en cohérence le récit avec Plombières, une cité "à la gloire passée".
Sous les applaudissements du public de la Quinzaine des réalisateurs (de g à dr.) : Erwan Le Duc, Maud Wyler, Swan Arlaud, Nicolas Maury et Alexandre Steiger. / © France 3 / J.F Lixon
Sous les applaudissements du public de la Quinzaine des réalisateurs (de g à dr.) : Erwan Le Duc, Maud Wyler, Swan Arlaud, Nicolas Maury et Alexandre Steiger. / © France 3 / J.F Lixon
Pierre Perdix (incarné par Swan Arlaud, le héros de Petit paysan), gendarme de son état, fait la rencontre qui changera sa vie avec la fantasque Juliette Webb.
A la fois émouvante, drôle et loufoque, la comédie vosgienne emporte le spectateur, et s'appuie sur des personnages secondaires magnifiquement incarnés, comme celui de la mère (Fanny Ardant), le frère (Nicolas Maury) ou  un gendarme (Alexandre Steiger).
La famille Perdrix au complet. / © Pyramide Films
La famille Perdrix au complet. / © Pyramide Films

Volonté artistique, partenariat financier

Le long métrage a été tourné en septembre et octobre 2018. "Il y avait la volonté artistique d'Erwan [Le Duc] de tourner dans les Vosges et en même temps, nous avons trouvé un partenariat financier avec le Grand Est" explique la productrice Stéphanie Bermann, de Domino Films. La société avait produit Petit Paysan, présenté à Cannes il y a deux ans, et déjà financé en partie et tourné dans la région (en  Haute-Marne).

10% du budget financé par les collectivités

Perdrix a bénéficié d'un financement de 180.000 € de la région Grand Est, 30.000€ du département des Vosges et 15.000€ de la communauté d'agglomération d'Epinal, soit environ 10% du (modeste) budget total. Les retombées estimées s'élèveraient à 400.000 € (hébergement, restauration sur place, embauche de techniciens et de figurants locaux, etc.).

Le film sortira dans les salles le 14 août. Mais d'ici là, plusieurs avant-premières, en présence de l'équipe du film, sont prévues dans le Grand est, dont une à Plombières, bien évidemment.
 

Perdrix : les lieux du tournage

L'action de Perdrix a pour lieu principal la maison de la famille, à Plombières, ville dans laquelle se déroule d'autres séquences du film.
La (fausse) gendarmerie a été reconstituée à Golbey.
Pour les scènes en montagne et en forêt, le réalisateur a choisi Le Haut-du-Roc (entre Saulxures-sur-Moselotte et Basse-sur-le Rupt), le Champ-de-Roches au sud de Corcieux.
La scène finale a été tournée au Lac des Corbeaux, à la Bresse.

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

Les + Lus