• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Remiremont (88) : exposition “Errare” d'Arnaud Quaranta, au musée Charles de Bruyères

Exposition "Errare" d'Arnaud Quaranta, au musée Charles de Bruyères, Remiremont. / © Arnaud Quaranta
Exposition "Errare" d'Arnaud Quaranta, au musée Charles de Bruyères, Remiremont. / © Arnaud Quaranta

Après avoir été exposée au Luxembourg récemment, cette exposition est accrochée sur les cimaises de la salle d'exposition temporaire du Musée Charles de Bruyères. C'est un travail intéressant sur le Chili réalisé en 2004 en noir et blanc et de très grande qualité.

Par Didier Vincenot

L'exposition


Inspiré par le besoin de fuite inconscient- conscient, et d’une phrase de Depardon « il faut aimer la solitude pour être photographe »,
Errare est  un extrait  photographique issu d’un périple entre Santiago du Chili et Iquique de plus de trois mois.

Trois aller-retour par le même chemin, semé d’imprévus et de rencontres, ville distante de plus de 1800 km, un premier voyage en
voiture, un second en bus et un dernier en stop, avec comme seul besoin, vérifier et se rassurer en retenant le temps  par la photographie et la mémoire...

Après avoir été exposée au Luxembourg récemment, cette exposition (17 grands clichés) est accrochée sur les cimaises de la salle d'exposition temporaire du Musée Charles de Bruyères. C'est un travail intéressant sur le Chili réalisé en 2004 en noir et blanc et de très grande qualité. - Une rencontre avec le photographe est organisée au musée : le vendredi 16 décembre 17h00.

Exposition du 16 novembre 2016 au 21 janvier 2017 tous les jours de 14h à 18h sauf le mardi, et le dimanche en janvier.
Fermé le 25 décembre et 1er janvier. Entrée libre et gratuite.


Sources : musée Charles de Buyères / Arnaud Quaranta



Arnaud Quaranta

Photographe français, il vit et travaille actuellement dans les Vosges.
Né en 1968 en Lorraine, Il grandit dans le milieu de l’image avec des parents tous deux photographes. Il approfondit sa formation de la photographie sous la direction de Jean-Luc Tartarin de 1992 à 1995 à l’ISNA de Metz.
Son intérêt pour les paysages et les architectures d’envergure l’ont amené à réaliser des commandes importantes sur des ouvrages d’ampleur (Ponts, patrimoines miniers, architecture maritime, galeries souterraines…) essentiellement en France, Belgique et au Grand Duché de Luxembourg.

Il réalise ses premiers projets personnels dans le milieu des années 90 et à partir des années 2000 partage son activité entre création personnelle et photographie publicitaire. En janvier 2015, il décide de se consacrer exclusivement à une recherche photographique personnelle.

Son travail de création est étroitement lié à son parcours de vie, à ses émotions. Certains projets tels que « Errare » ou « l’encyclopédie des silences » sont ainsi l’expression de moments charnières (voir de rupture) dans le fil de sa vie. S’y expriment les besoins de l’artiste de mesurer les choses, le temps; de s’arrêter, de prendre le temps d’errer avant de repartir peut-être dans une autre direction…

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus