• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'évasion de Redoine Faïd de la prison de Sequedin en cinq questions

La porte de la prison de Sequedin, "explosée" par Redoine Faïd. / © AFP
La porte de la prison de Sequedin, "explosée" par Redoine Faïd. / © AFP

Explosifs, arme, prise d'otages... Comment Redoine Faïd a-t-il pu s'évader de la maison d'arrêt de Sequedin ce samedi ? Le point sur ce que l'on sait et ce que l'on ne sait pas encore. 

Par Emmanuel Magdelaine

Comment Redoine Faïd a-t-il pu prendre en otages 4 surveillants ?

Ce samedi, vers 8h30, c'est jour de parloir pour Redoine Faïd. Il doit rencontrer son frère. Et peut-être une femme (l'avocate de l'ex-femme de Redoine Faïd a formellement démenti auprès de l'AFP que cette dernière se soit rendue à la prison ce samedi matin, comme cela a été évoqué dans un premier temps) .

Selon une source syndicale, Redoine Faïd arrive donc à 8h30 avec un sac plein de paquets de mouchoirs. Ce matin, certaines sources indiquaient que les mouchoirs avaient été fournis par sa femme. En fait, Redoine Faïd venait de sa cellule et il n'a pas commencé son heure de parloir puisqu'immédiatement, il a sorti une arme et pris en otage 4 surveillants. Ces surveillants ne sont pas armés. Ils disposent simplement d'une alarme portative.

Les otages ont alors servi de boucliers humains à Redoine Faïd, jusqu'à sa sortie de la prison et même pendant quelques minutes après, au cours de sa fuite. Un surveillant, posté au mirador de la prison, n'a pas pu tirer de peur de toucher ses collègues. 

Redoine Faïd  aurait d'abord relâché un des otages juste après avoir quitté la prison, puis un autre quelques centaines de mètres plus loin, au niveau d'un pont, et enfin les deux derniers au niveau de la route nationale 41, selon M. Dobremetz.

Extrêmement choqués, les surveillants pris en otage ont été placés en observation médicale, mais trois d'entre eux ont pu sortir de l'hôpital en milieu d'après-midi. Une cellule de crise a été mise en place dans l'établissement pénitentiaire.

Comment Redoine Faïd a-t-il pu sortir de la prison ? 

Avec des explosifs sortis de son sac. Redoine Faïd a fait exploser cinq portes en tout. Il n'aurait pas du tout cherché à négocier avec les agents pénitentiaires pour l'ouverture des portes.

L'intérieur de la maison d'arrêt de Sequedin. / © MAXPPP
L'intérieur de la maison d'arrêt de Sequedin. / © MAXPPP

D'où viennent les armes utilisées par Redoine Faïd ? 

Impossible de le savoir pour l'instant. Mais les explosifs sont sortis de son sac. Donc, tout venait de l'intérieur même de la prison. Deux hypothèses : soit comme l'arme, ces explosifs, s'ils ne sont pas métalliques ont pu être fournis lors d'un précédent parloir (sachant que les détenus ne sont plus systématiquement fouillés après un parloir). Soit ils ont été "parachutés", c'est-à-dire lancés depuis l'extérieur de la prison de Sequedin.

Redoine Faïd a-t-il bénéficié de complicités ? 

Sans doute mais impossible de déterminer lesquelles pour l'instant. Quand il est sorti de la prison, fait étonnant, personne ne l'attendait sur le parking. C'est seulement une fois arrivé, à pied, sur la RN41 un peu plus loin, qu'il est monté dans une voiture. On ignore pour l'instant si cette voiture est celle d'un complice ou une voiture "volée" à un automobiliste. Elle a été retrouvée à Ronchin, rue Louis Braille. Calcinée.

La voiture retrouvée calcinée à Ronchin. Elle a servi à la fuite de Redoine Faïd. / © AFP
La voiture retrouvée calcinée à Ronchin. Elle a servi à la fuite de Redoine Faïd. / © AFP

Ronchin se trouve à environ 8 kilomètres de Sequedin. 

Afficher Evasion de Redoine Faïd sur une carte plus grande
Redoine Faïd a ensuite utilisé un autre véhicule dans sa fuite.
Le frère de Redoine Faïd sont-ils complices de cette évasion ?  La police enquête sur ce point. Elle aurait retrouvé, selon une source syndicale, un sac suspect dans la voiture du frère. Sac qui a été détruit par une équipe de déminage. On a entendu la détonation à Sequedin vers midi. 
Cette voiture (ci-dessous) pourrait même avoir été complètement détruite par les démineurs. 

Une voiture fouillée sur le parking de la prison de Sequedin. / © AFP
Une voiture fouillée sur le parking de la prison de Sequedin. / © AFP

Pourquoi avoir choisi ce samedi ? 

"Ce genre d'évasion de caïd, ça se passe toujours le week-end, quand nous sommes en effectif réduit...et donc moins en capacité de réagir", note une source syndicale. Est-ce la seule explication ? Quel a été l'élément déclencheur ? L'enquête devra le déterminer dans les heures qui viennent. 

Voici le reportage tourné aujourd'hui à Sequedin par Jean-Louis Manand et Patrick Duluc :
Evasion de Redoine Faïd : que s'est-il passé ?





A lire aussi

Sur le même sujet

L'agriculture de l'Union européenne peut-elle être verte ?

Les + Lus