Evasion de Redoine Faïd : histoires de cavales médiatiques

Mesrine, Spaggiari, Ferrara, Treiber, Vaujour... L'évasion du très médiatique Redoine Faïd n'est bien sûr pas la première du genre. D'autres detenus devenus célèbres ont réussi à quitter leur prison de manière spectaculaire. Parfois quelques jours, d'autres fois quelques mois...

Antonio Ferrara, Jean-Pierre Treiber, Christophe Khider, Jacques Mesrine, Alberto Spaggiari et Michel Vaujour (de gauche à droite et de haut en bas).
Antonio Ferrara, Jean-Pierre Treiber, Christophe Khider, Jacques Mesrine, Alberto Spaggiari et Michel Vaujour (de gauche à droite et de haut en bas). © Montage France 3
Jean-Pierre Treiber, soupçonné d'avoir tué, dans sa propriété de l'Yonne Géraldine Giraud et Katia Lherbier en novembre 2004, s'évade de la prison d'Auxerre, le 8 septembre 2009. Il s'est glissé dans un carton chargé dans un camion. Ancien garde forestier, il échappe durant des semaines aux recherches dans une forêt de Seine-et-Marne, avant d'être arrêté le 20 novembre. Il se suicide en prison trois mois plus tard.

Antonio Ferrara réussit 4 ans de cavale après son évasion de Fleury-Mérogis en août 1998. Le braqueur s'évade de nouveau en mars 2003, lorsque des complices font sauter les portails de la prison de Fresnes. Il est repris quatre mois plus tard, teint en blond et le nez refait.

##fr3r_https_disabled##
3 cavales

La cavale sera très courte pour Christophe Khider. Le 15 février 2009, il s'évade de la centrale de Moulins-Yzeure (Allier) à l'aide d'explosifs et en prenant deux gardiens en otage. Mal préparé, il est repris 36 heures plus tard.

Albert Spaggiari, le cerveau du "casse du siècle" qui a vidé les coffres de la Société générale, à Nice en juillet 1976, emportant l'équivalent de 26 millions d'euros, a réussi 12 ans de cavale. Arrêté à Nice en octobre 1976, il s'évade le 10 mars 1977 en sautant par la fenêtre du juge d'instruction. Un complice l'attend sur une moto. Condamné à perpétuité par contumace en 1979, il ne sera jamais repris. Il mourra en 1989 d'un cancer de la gorge.
 

spaggiari video

Jacques Mesrine commence le 8 mai 1978, à 42 ans, sa troisième cavale en sautant le mur de la Santé avec son ami François Besse. Il se cache dans Paris et poursuit ses activités: attaque de casino, braquage de banque, tentative de meurtre. Mesrine échappe de peu à l'arrestation en novembre 1978. Sa cavale prend fin lorsqu'il est tué par la police à Paris, porte de Clignancourt en novembre 1979. Il s'était déjà évadé en 1972 d'un pénitencier canadien où on l'accusait d'un double meurtre, et du palais de justice de Compiègne en 1973, en prenant un juge en otage.

mesrine video

Michel Vaujour détenu pour des vols à main armée, commence une nouvelle cavale en mai 1986, grâce à une spectaculaire évasion de la Santé, dans l'hélicoptère piloté par sa femme. Il est repris quatre mois plus tard, lors d'un braquage, et libéré par anticipation en septembre 2003. C'était sa troisième cavale après des évasions en 1975 et 1979.

video vaujour

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
redoine faïd