Des fraises achetées en Picardie bourrées de pesticides

Selon un rapport de l'association Générations Futures, les fraises vendues en France présentent majoritairement des traces de pesticides dont certains interdits en Europe. Les 49 échantillons analysés pour cette étude ont été notamment achetés dans des grandes surfaces de Picardie.

Les 49 échantillons de fraises analysés ont été achetés dans des supermarchés de Picardie et en Haute Normandie de février à la mi-mai 2013
Les échantillons analysés ont été produits pour 26 en France et pour 23 en Espagne.

Selon le rapport de Générations Futures, sur 49 échantillons, 45 contenaient des pesticides: 22 échantillons français en contenaient des résidus ainsi que la totalité des échantillons espagnols.

Parmi les pesticides repérés, certains sont interdits en Europe :
•  2 échantillons français sur 26 contenaient de l’endosulfan, un insecticide organochloré interdit en Europe depuis 2005;
• 2 échantillons espagnols sur 23 contenaient du carbosulfan, un insecticide interdit en Europe depuis 2007;

D'autres sont interdits d'usage sur la fraise dans les pays de production :
• 3 autres échantillons français sur 26 contenaient des substances actives (SA) autorisées en France mais pas sur la fraise;
• 2 autres échantillons espagnols sur 23 contenaient des substances actives autorisées en Espagne mais interdites dans la production de la fraise. 

Au total, 4 des 26 échantillons de fraises françaises et 4 des 23 échantillons de fraises espagnoles contenaient un produit interdit dans l’UE ou d’usage interdit sur la fraise en France ou en Espagne.

Par ailleurs, des pesticides spécifiques dits perturbateurs endocriniens ont également été retrouvés sur 17 des 26 échantillons français et sur 18 des 23 espagnols. Au total, 35 des 49 échantillons présentaient au moins un pesticide perturbateur endocrinien.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation environnement