• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Centenaire 14-18 : Arras le commencement du martyr

Arras le commencement du martyr
Arras le commencement du martyr

Dès les premiers mois de la Grande Guerre, certaines villes furent exposées à un feu continu. Ce fût le cas d'Arras, la ville qui se trouvait à moins de 10 kilomètres des batailles de l'Artois. Détruite à 80% Arras devint ville martyre de France, au même titre que Reims, Soissons ou Verdun. 

Par Halima Najibi

Grande ville du front, Arras a très durement subi les bombardements, et les combats, et la ville est particulièrement meurtrie en 1918.  
La ville n'est plus qu'un champ de ruines. Les cailloux ont remplacé les belles façades des fameuses places d'Arras.   


En août 1914, les Allemands violent le territoire belge, mais ils ne s'arrêtent pas à Arras, leur objectif c'est Paris. La ville restera non-occupée par l’ennemi mais le front passe à hauteur de sa gare ferroviaire. Les Allemands ont tout loisir de bombarder la ville qu’ils voient de leurs yeux;  Arras est classée "ville-martyre" avec Reims et la ville belge d’Ypres.

Centenaire 14-18 : Arras le commencement du martyr

A Arras, la bataille a duré 39 jours. 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus