Cet article date de plus de 7 ans

La Picardie une des régions les plus touchées par le diabète

Le diabète continu de progresser en France, A l'occasion de la Journée mondiale du diabète qui se tient le 14 novembre, la Fédération française des diabétiques (FFD) tire la sonnette d'alarme sur la montée inexorable de cette maladie souvent associée à l'obésité et au manque d'exercice physique.
Les régions les plus touchées en France sont le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, ou la Seine-Saint-Denis qui affichent les plus fortes proportions de diabétiques.Dans les dom tom, la situation est deux fois plus dramatique qu’en métropole. La pauvreté joue un rôle, favorisant à la fois l’obésité et le diabète, de part de mauvaises habitudes alimentaires.

Le diabète réduit la durée de vie. L’âge moyen de décès d’un patient diabétique est de 78 ans, 81 ans chez la femme et 75 ans chez l’homme. 

En Picardie, en 2007, le taux de prévalence du diabète traité est de 4,7 % (4,9 % dans l’Aisne, 4,6 % dans l’Oise et 4,6 % dans la Somme). C’est le deuxième taux le plus élevé de France métropolitaine après celui observé dans le Nord - Pas-de -alais (4,8 %). Ces fréquences sont nettement plus élevées qu’au niveau métropolitain. (Chiffres ORS Picardie).

Trois millions de personnes sont traitées par médicament pour un diabète en France :


"Le diabète est en train d'échapper à notre contrôle", souligne Gérard Raymond, le patron de Fédération Française des Diabétiques. "Il est temps de se poser les bonnes questions pour reprendre la main sur cette pathologie et adapter la prise en charge existante à ses évolutions".

Les dernières études confirment la montée obstinée des chiffres du diabète en France: le nombre des personnes traitées pour un diabète a progressé à un rythme annuel situé entre 2,5 et 5% depuis 2006. D'après des chiffres de 2013 diffusés par l'Institut de veille sanitaire (InVS), "plus de trois millions de personnes" sont traitées en France pour un diabète, soit environ 4,7% de la population. A ce chiffre, il faut ajouter 500.000 à 700.000 personnes qui ignorent qu'ils sont diabétiques, soit un total de près de quatre millions de malades, selon la FFD.

Le diabète grande cause nationale :


La FFD voudrait que le diabète devienne "grande cause nationale" pour assurer une plus grande visibilité à ce trouble de l'assimilation, de l'utilisation ou
du stockage des sucres de l'alimentation, causé par des facteurs multiples liés à la génétique, au mode de vie, à l'alimentation ou au vieillissement.
"L'obtention du label "grande cause nationale" permettrait de mettre au jour des actions coordonnées portant sur la prévention du diabète et de ses complications et sur l'éducation et l'accompagnement des patients", explique le patron de la FFD qui regroupe différentes associations de malades.

la Journée mondiale du diabète se tient le 14 novembre.


durée de la vidéo: 01 min 42
Le diabète un fléau qui touche de nombreux picards

 

Associations : liens utiles
DIAB 80 : C.H.U Nord BP 3009
Place Victor Pauchet
80054 AMIENS CEDEX 01
Tél. : 03.22.66.87.25 

Association Régionale des diabétiques de Picardie : 
C.H.U Avenue Laennec
Service Endocrinologie
4e étage
80054 AMIENS CEDEX 1

Association des Diabétiques de l’Oise : 
C.H.G Creil - Boulevard Laennec
4e étage
60100 CREIL
Tél. : 03.44.61.66.73


Association des Diabétiques Noyonnais : 
Hôpital de Noyon
Avenue Alsace Lorraine
BP 159
60406 NOYON CEDEX 
Tél. : 03.44.09.43.07      

Association des Diabétiques du Laonnois : 
Maison des associations
9 rue du bourg
02000 LAON
Tél. : 03.23.20.34.49



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé