Valenciennes : la RATP va remplacer Transvilles

Le tramway de Valenciennes a été inauguré en 2006 par Jean-Louis Borloo, alors président de la communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Le tramway de Valenciennes a été inauguré en 2006 par Jean-Louis Borloo, alors président de la communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Le groupe RATP Dev doit devenir en janvier 2015 l’opérateur du réseau de transports de Valenciennes (Transvilles). La présidente du SITURV, Anne-Lise Dufour, a choisi l’offre du groupe pour éviter une hausse d’impôts. La décision doit être soumise au vote du Conseil syndical.

Par France 3 avec AFP

L’exploitation de Transvilles, le réseau de transport de l’agglomération de Valenciennes, a été attribuée au groupe RATP Dev, à partir du 1er janvier 2015 et pour une durée de sept ans. La RATP remporte ainsi son premier réseau de tramway hors Île-de-France.

Dans une interview donnée à  La Voix du Nord, Anne-Lise Dufour-Tonini, présidente du Syndicat des transports urbains de la région de Valenciennes (SITURV), explique ce choix : "Leur offre est cohérente, car elle maille l’ensemble du territoire avec un raisonnement par le besoin notamment sur l’amplitude et la fréquence. RATP Dev est aussi capable de mettre en place le service de bus à la demande pour éviter de faire circuler des bus à vide. Le groupe a l’expérience dans la grande couronne en région parisienne".

Le contrat devrait générer quelque 350 millions d'euros de chiffre d'affaires, avec un investissement prévu de 25 millions d'euros sur la période, comprenant notamment le renouvellement de bus, a indiqué la RATP dans un communiqué.

François-Xavier Perin, Président du directoire de RATP Dev, a déclaré dans un communiqué : "Nous sommes heureux et fiers de la confiance accordée par le SITURV à RATP Dev et de la collaboration à venir sur un grand réseau où tout le savoir-faire du groupe RATP va pouvoir être mis au service des habitants."

"Rien ne se passait comme on l’attendait"

En 2009, la ville de Valenciennes avait confié à Veolia Transdev la délégation de service public (DSP) des transports en commun de la ville pour la période 2010-2017. Mais le SITURV (Syndicat des transports urbains de la région de Valenciennes) doit mettre un terme plus tôt que prévu au contrat.

"Rien ne se passait comme on l'attendait, avec une fréquentation en chute libre, des transports peu propres et peu sécurisés. On a perdu un million de voyageurs entre 2012 et 2014", détaille Anne-Lise Dufour-Tonini (PS), présidente du SITURV. Le contrat avec la RATP Dev représente 35 millions d’euros, "ce qui correspond aux participations des deux agglos. Cela n’entraînera donc pas d’augmentation des impôts", précise Mme Dufour-Tonini.

Le contrat comprend tout de même un aspect négatif : l’offre va entraîner une réduction de la masse salariale de l’entreprise. "A la fin des sept ans de la délégation, l'entreprise sera passée de 500 emplois équivalents temps plein à 430. 70 suppressions de postes qui devraient se faire en douceur", principalement par non remplacement de départs à la retraite, explique Anne-Lise Dufour au site internet Mobilicités.

L’exploitation du réseau Tansvilles dessert 81 communes de l'agglomération de Valenciennes, soit une population de 350.000 habitants.

Sur le même sujet

Un habitant de Bousies gagne 2 millions d'euros au Loto

Les + Lus