• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Imprimer en couleurs à partir de l'hémoglobine bovine : le pari en passe d'être gagné par Doublet

© France TV
© France TV

Le leader européen de création de supports événementiels vient de faire une belle trouvaille : imprimer ses produits en couleurs avec une encre inédite, le sang de veau. Les intérêts sont écologiques et économiques. Le point. 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

La découverte réside dans le fait que le sang de veau, ajouté à certains composés chimiques, permet de recréer les quatre couleurs primaires en impression : le cyan, le magenta, le jaune et le noir.

A partir de là, le sang de veau, qui n'est qu'un déchet pour les abattoirs, pourrait donc être recyclé en encre. C'est le pari qu'a fait Doublet, il y a une quinzaine d'années, et qui viendrait d'être résolu ces derniers mois. 

Avec l'hémoglobine bovine, Doublet ne se fait plus de sang d'encre


Des brevets sont en cours de validation et à terme, l'idée est de "partager" cette découverte qui doit contribuer au rayonnement à l'international de Doublet et non de "vendre" ces-mêmes brevets, comme le note un article de La Voix du Nord qui révèle cette étonnante nouvelle.

Cette découverte pourra-t-elle révolutionner l'industrie de la fabrication de l'encre ? En tout cas, les intérêts sont tous simples mais primordiaux : écologiques et économiques. Aujourd'hui, Doublet cherche un industriel capable de produire les dites encres bovines en grands volumes. Avis aux amateurs... 

Sur le même sujet

La carte postale de Mont-Saint-Eloi

Les + Lus