Cet article date de plus de 5 ans

Histoires 14-18 : Les indiens dans la guerre

Un petit morceau d’Orient au milieu des grandes plaines du Nord Pas-de-Calais.

© Gallica BNF
En haut de cette colonne de pierre blanche, la fleur de lotus et la couronne britannique surmontées par l’étoile des Indes. De chaque côté, deux tigres, symboles religieux hindous. Ce mémorial magnifique rend hommage au sacrifice de 6000 soldats de l’Armée des Indes pendant la Première guerre mondiale.

Septembre 1914, l’armée britannique déjà fortement éprouvée par les combats de l’été appelle en renfort sa lointaine colonie des Indes : Sikhs, Pendjabis, Gurkhas débarquent à Marseille. Ils sont vêtus de simples uniformes en coton léger… Bien trop léger pour affronter l’hiver de la Flandre. Pieds gelés, pneumonies…, la vie dans les tranchées boueuses fera plus de victimes que les combats eux-mêmes. 
durée de la vidéo: 01 min 52
Histoires 14-18 : Les indiens dans la guerre ©France 3


Dès l’hiver 1914,  le Corps Indien enregistre de lourdes pertes, particulièrement chez les officiers. La tradition leur impose d’être à la tête des troupes lors de l’attaque. C’est l’hécatombe. En mars 1915, les unités indiennes participent à la prise de Neuve-Chapelle, plus de 4000 soldats trouvent la mort. Six mois plus tard, il y aura 3000 victimes, en une seule journée à Laventie lors de la bataille de Loos.

Les pertes sont telles que la question du maintien des soldats indiens sur le Front de l’Ouest se pose. Dès l’automne 1915 , les rescapés du Corps Indien sont progressivement relevés. Direction le Moyen-Orient. Seules deux divisions de cavalerie seront gardées en réserve, dans le Nord, jusqu’à la fin de la guerre. En 1927, ce mémorial indien sera inauguré en présence du maréchal Foch.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoires 14-18 il y a cent ans histoire