Cet article date de plus de 6 ans

Blocage de la prison de Maubeuge, demande de fouille générale

Une trentaine d'agents de l'administration pénitentiaire bloquaient lundi matin la prison de Maubeuge (Nord) pour protester contre l'absence de fouille générale de l'établissement malgré la découverte de balles à l'intérieur.
"Une trentaine de personnes bloquent l'établissement depuis 06H00 et ça va durer jusqu'à 14H00. Les intervenants extérieurs, comme la restauration ou le personnel scolaire, ne peuvent pas entrer", a déclaré Christophe Loyer, secrétaire de l'UFAP-Unsa Justice pour la prison de Maubeuge.

"Nous réclamons une fouille générale de l'établissement mais la direction refuse de la faire", a-t-il ajouté, dénonçant également "le climat d'insécurité" régnant selon lui dans la prison. Fin mai, douze balles de calibre 9 mm, sans arme à proximité, avaient été retrouvées dans le centre de détention, provoquant la fouille infructueuse de 27 cellules par l'administration pénitentiaire. Des téléphones, des cartes SIM et des stupéfiants avaient été retrouvés, mais pas d'armes ni de munitions.
durée de la vidéo: 00 min 25
Blocage de la prison de Maubeuge

Fouille générale ?

"Dans certains établissements, une seule cartouche avait été trouvée dans un parloir,et l'établissement avait été fouillé, là on en a trouvé 12 et il n'y a eu aucune fouille générale", a déploré le syndicaliste, qui réclame également dix agents supplémentaires dans la prison. Contactée par l'AFP, l'administration pénitentiaire n'était pas en mesure de commenter dans l'immédiat cette revendication.
durée de la vidéo: 00 min 22
Christophe Loyer Secrétaire local UFAP/UNSA justice
Par ailleurs, les détenus de la prison de Maubeuge avaient tous été évacués le 19 décembre en raison d'une panne d'électricité due à un incendie.
Ils avaient regagné leur prison au mois de janvier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société