35 “Points conseil budget” dans les Hauts-de-France : c'est quoi ? C'est où ? A quoi ça sert ?

Image d'illustration / © MAXPPP
Image d'illustration / © MAXPPP

35 "Points conseil budget" sont officialisés ce lundi dans les Hauts-de-France. On vous explique à quoi ça sert. 

Par EM

Points accueil budget : c'est quoi ?


C'est un dispositif voulu par Emmanuel Macron dans le cadre de son plan anti-pauvreté (8 milliards d’euros sur quatre ans) en 2018. Parmi les mesures annoncées, figurait la création de "points conseil budget" (PCB).

Objectif : "accompagner toute personne rencontrant des difficultés budgétaires et ayant besoin d’un accompagnement". En clair, c'est un moyen de lutter contre le surendettement et d'aider sont ceux qui sont déjà dans cette spirale. "Le surendettement agit comme une spirale qui pousse les gens dans la pauvreté. Le gouvernement, avec Bruno Le Maire, a déjà agi pour la limitation des frais bancaires, mais nous devons aussi faire de la prévention. Le surendettement peut toucher tout le monde", explique Christelle Dubos, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé dans Le Parisien. Chaque centre disposera d'un budget de 15 millions d'euros.

Ce lundi, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, et Christelle Dubos, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, annoncent leur installation dans 8 régions françaises.
 
 

Points conseil budget : c'est où ?


150 centres vont ouvrir en France. Il y en aura 400 en 2020. Les Hauts-de-France sont pour l'instant la région la plus concernée, avec 35 centres, dont 14 dans le département du Nord. 9 dans le Pas-de-Calais, 5 dans l'Aisne, 4 dans l'Oise, 3 dans la Somme. Une expérimentation lancée en 2016 avait concerné déjà quelques structures dans la région. Désormais, les PCB sont officialisés.
 
Point conseil budget (PCB) en France

La liste des adresses précises est aussi disponible en PDF ici. 

Cette forte présence de points accueil budget dans notre région n'est pas un hasard : on comptait 12 dossiers de surendettement déposés pour 1 000 ménages dans la région en 2015, contre 8 pour 1 000 en France métropolitaine. "Le Pas-de-Calais, l’Aisne et le Nord se classent aux trois premiers rangs métropolitains (environ 13 dossiers déposés pour 1 000 ménages)", précise l'INSEE. 
 

Points accueil budget : à quoi ça sert ? 


L'accueil sera gratuit et ouvert à tous. Des personnes formées pourront réaliser avec les familles concernées un diagnostic personnel complet et émettreont recommandations. Elles orienteront aussi vers des services existants pouvant les aider.

Les PCB ne sont pas des créations pures. L'Etat a en fait labellisé des structures qui ont dû déposer une candidature et respecter un cahier des charges : CCAS, UDAF, association CRESUS...


 

Sur le même sujet

Les + Lus