Cet article date de plus de 3 ans

4 questions à Météo France pour comprendre le phénomène orageux qui touche les Hauts-de-France

Depuis plusieurs jours, de violents orages frappent la région, causant de fortes précipitations, avec à la clé des inondations et des coulées de boue. 
Des orages se sont abattus cette nuit dans toute la région, causant de nombreux dégâts.
Des orages se sont abattus cette nuit dans toute la région, causant de nombreux dégâts. © France 3 Picardie/JAG
À cette saison, c'est tout à fait normal qu'il y ait des orages, mais cette année, ils surprennent par leur violence et leur caractère répétitif. Nous avons demandé à Jean-Michel Meunier, technicien météo et prévisionniste au centre météorologique de Météo-France d'Abbeville, de nous expliquer le phénomène. 

Qu'est-ce qui produit ce phénomène orageux ?

Actuellement, on se trouve dans une situation dépressionnaire avec de l'air très doux proche du sol, et de l'air froid en altitude. L'air chaud monte, car il est plus léger que l'air froid. Et quand cet air chaud humide part vers le haut, on appelle ça l'instabilité.

Ce mouvement vertical puissant du bas vers le haut se concrétise par la formation des fameux cumulonimbus, ces nuages qui sont les seuls capables de donner de l'orage et des averses aussi fortes en si peu de temps. 

Pourtant, les orages surviennent le soir et la nuit, quand il fait moins chaud que la journée... 

Nous, au sol, nous avons l'impression qu'il fait moins chaud en fin de journée. Mais en fait, dans la journée, l'atmosphère emmagasine l'énergie procurée par le soleil et par le sol (lui-même chauffée par le soleil). Donc à la fin de la journée, même si nous avons moins chaud, l'atmosphère, elle, est très chaude. 

Et pourquoi ça dure aussi longtemps ?

La situation dépressionnaire se maintient parce qu'elle n'est pas chassée par un anticyclone ou une dépression classique qui vient de l'Atlantique. Si les températures baissent, les orages devraient s'arrêter. 

Que faut-il attendre pour les prochains jours ? 

On devrait avoir un répit de jeudi à dimanche. Pour le début de la semaine prochaine, on envisage une menace orageuse, mais c'est encore trop tôt pour le dire. 

Pour comprendre d'où vient cet air chaud, nos confrères de France 3 Poitou-Charentes ont eux aussi posé la question à un météorologue : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo prévisions météo