Affaire Clément Méric : le procès en appel des deux ex-skinheads picards reporté à 2020 à cause des grèves

Le procès en appel d'Esteban Morillo et Samuel Dufour a finalement été reporté à 2020 en raison des grèves, a annoncé le tribunal d'Evry ce 11 décembre. Les deux Picards, condamnés en première instance en 2018, sont accusés d'avoir participé à la mort du militant antifasciste Clément Méric en 2013.
L'Axonnais Esteban Morillo (à gauche) et l'Amiénois Samuel Dufour (à droite), condamnés à des peines de prison en septembre 2018 (photo), voient l'appel de leur condamnation reportée à 2020.
L'Axonnais Esteban Morillo (à gauche) et l'Amiénois Samuel Dufour (à droite), condamnés à des peines de prison en septembre 2018 (photo), voient l'appel de leur condamnation reportée à 2020. © Gilles Bezou / France Télévisions
Convoqués devant la cour d'appel d'Évry ce 10 décembre, Esteban Morillo et Samuel Dufour seront finalement jugés à une date ultérieure. Le 11 décembre, le tribunal de l'Essonne a jugé bon, en raison des grèves contre la réforme des retraites, de reporter le procès des deux Picards, impliqués dans la mort du militant antifasciste Clément Méric lors d'une rixe à Paris en 2013.

"Plusieurs témoins essentiels ont indiqué qu'ils ne pourraient pas faire le déplacement à cause des grèves qui perturbent les transports. Pour la bonne administration de la justice, le président de la cour d'assises [de l'Essonne] a décidé d'un renvoi", a expliqué le tribunal essonnien. Si aucune date précise n'a pour le moment été communiquée, l'appel devrait se tenir au deuxième semestre 2020.
 

Un procès déjà reporté deux fois

Le procès en appel d'Esteban Morillo, Axonnais de 27 ans, et Samuel Dufour, Amiénois de 26 ans, avait débuté en retard ce mardi 10 décembre à 15 heures après deux reports causés par l'absence de M. Morillo. Amené par les gendarmes et sur demande de la cour depuis l'Aisne où il réside, ce dernier avait expliqué à la barre qu'il n'avait pas trouvé de moyen de transport pour venir dans l'Essonne en raison du mouvement social.

 

L'audience a repris normalement ce mercredi 11 décembre en présence des deux ex-skinheads, avant d'être renvoyée dans l'après-midi en raison de l'impossibilité de certains témoins-clé résident hors d'Île-de-France de se présenter à la barre à Évry.

Condamnés à 11 et 7 ans de prison

Le 5 juin 2013, Clément Méric, étudiant de 18 ans qui se remettait d'une leucémie, s'était écroulé sur le bitume à Paris lors d'une brève rixe entre militants d'extrême gauche et skinheads d'extrême droite, après une rencontre fortuite dans une vente privée de vêtements de la marque Fred Perry.

 

Pour rappel, Esteban Morillo a été condamné en première instance à onze ans de prison par la cour d'assises de Paris en septembre 2018. Sept ans de prison avaient été prononcés à l'encontre de Samuel Dufour, ainsi que l'acquittement d'un troisième accusé, Alexandre Eyraud. Les deux condamnés avaient été remis en liberté sous contrôle judiciaire quelques mois après avoir fait appel de leur condamnation. Le verdict du procès en appel est attendu vendredi 20 décembre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société clément meric faits divers criminalité