L'auteur de l'accident de Festieux, qui a coûté la vie aux deux enfants de Nadia Karmel, a été remis en liberté

Nadia Karmel lors du procès à laon de Vincent Montré pour d’homicides involontaires et de blessures involontaires. / © Christian Lantenois/MAXPPP
Nadia Karmel lors du procès à laon de Vincent Montré pour d’homicides involontaires et de blessures involontaires. / © Christian Lantenois/MAXPPP

La demande de remise en liberté de Vincent Montré a été acceptée. Il a été condamné le 21 novembre 2019 à 5 ans de prison dont 3 fermes. En 2018 à Festieux dans l'Aisne, il avait provoqué un accident de la route dans lequel deux des trois enfants de Nadia Karmel ont trouvé la mort.

Par Jennifer Alberts


Vincent Montré, l'automobiliste impliqué dans l'accident de Festieux dans l'Aisne qui a coûté la vie à deux fillettes a été libéré, sous contrôle judiciaire. Il avait effectué une demande de remise en liberté auprès du tribunal d'Amiens en décembre dernier. Il a été condamné le 21 novembre 2019 à 5 ans de prison dont 3 fermes. Une condamnation dont il a fait appel.

En première instance, Vincent Montré a été reconnu coupable d’homicides involontaires et de blessures involontaires. Le 4 avril 2018, sur la RD 1044 à Festieux dans l'Aisne, il provoque un accident de la route dans lequel vont périr deux fillettes de 2 et 4 ans. Leur mère, Nadia Karmel, et leur frère âgé d'un mois, Isaac, seront gravement blessés. L'enfant gardera des séquelles à vie.
 

Vinvent Montré conduisait alors une Maserati d'occasion, achetée quelques jours avant l'accident. Auparavant propriétaire d'une Jaguar, il avait déjà commis 9 infractions au code de la route et avait été sanctionné de deux suspensions de permis pour excès de vitesse. Au moment des faits, il avait tous ses points de permis.
 

Après l'accident, son permis de conduire lui sera retiré à nouveau six mois plus tard.

Cette remise en liberté après deux mois d'incarcération a fait réagir Nadia Karmel. S'adressant directement à Vincent Montré, sans toutefois le nommer, la maman de Lila, Adelaïde et Isaac écrit "vous les avez bel et bien broyées et j'ai bien peur que ça soit sans remord. De mon côté quelque chose me ronge, vous n'avez jamais eu un mot pour elles ou pour Isaac et encore moins pour nous."
 

Le procès en appel de Vincent Montré est fixé au 3 février prochain.

Sur le même sujet

Les + Lus