De nouvelles fouilles au château de Coucy dans l'Aisne révèlent des vestiges du Xe siècle

Les archéologues du département de l'Aisne et les bénévoles de l'Association de mise en valeur du château de Coucy, en partenariat avec le Centre des monuments nationaux, mènent une campagne de fouilles dans la basse-cour. Le chantier a permis de découvrir des traces remontant au Xe siècle.

Le château de Coucy dans l'Aisne est l'une des plus puissantes forteresses médiévales de France, mais son histoire reste encore mal connue.

Les fouilles entreprises depuis le 27 juin dans l'enceinte du château commencent déjà à révéler quelques vérités inattendues : "on pensait avoir un bâtiment de deux niveaux du XIIIe siècle, mais en fait, il est plus ancien (...) On arrive sur du XIIe siècle, c’était totalement inespéré. Et on va jusqu’au Xe siècle par endroits", se réjouit Etienne Lallau, archéologue médiéviste responsable de l'opération.

Un village avec des ruelles, des places, des jardins

Les archives évoquent une fondation de château de Coucy au Xe siècle par l’archevêque de Reims. Mais jusqu'à maintenant les historiens pensaient qu’Enguerrand III de Coucy avait fait table rase du passé au début du XIIIe siècle. Le chantier nous apprend donc que le seigneur du château s'est montré au contraire pragmatique : "il s’est appuyé sur des vestiges existants. Certains ont été conservés dans sa fortification à lui", confirme Etienne Lallau.

Les archéologues et les bénévoles de l'Association de mise en valeur du château de Coucy s'activent sur la basse-cour du château, située à environ 400 mètres du cœur du site. Ici se trouvait un véritable village, très vivant au moins jusqu'aux XVe-XVIe siècles avec des espaces utilitaires, des places, des ruelles, des hôtels particuliers avec jardins.

Sous les délicats coups de pinceaux émergent des morceaux de céramiques, des petits éléments en métal et même des squelettes d'un cheval et d'une vache longtemps prisonniers de trois ou quatre mètres de remblais. Sous leur apparence anodine, ils constituent des marqueurs chronologiques qui donnent des indices sur les habitudes alimentaires, vestimentaires ou quotidiennes des habitants. Ces beaux objets témoignent d'une présence élitaire.

Un refuge de l'abbaye de Prémontré ?

Des murs encore visibles laissent entrevoir un bâtiment à deux niveaux avec un étage noble, décoré de peintures. Sa fonction reste mystérieuse. Mais des documents historiques attestent, au moins au XIVe siècle, la présence dans le secteur d'un refuge de l’abbaye de Prémontré et d'un hôtel dit "du cerf".

S'agit-il de l'un des deux ? Impossible de l'affirmer selon les archéologues, "mais le fait est qu’on a un gros bâtiment, là depuis au moins de le XIIe siècle et on a du mal à imaginer qu’il ne puisse servir d’élément de référence de description de ce secteur-là", veut croire Etienne Lallau.

Les fouilles menées par l'Association de mise en valeur du château de Coucy  sont organisées en partenariat avec le Centre des monuments nationaux, propriétaire du site. Une association fructueuse lancée en 2018 sur un premier chantier de l'autre côté de l'enceinte.

Ces premières recherches ont permis de mettre au jour d'exceptionnelles cuisines ducales du début du XVe siècle.

Le chantier de la basse-cour doit se terminer le 8 juillet. Il devrait reprendre à l'été 2023. Mais une vie d'archéologue ne sera pas suffisante pour percer tous les secrets du château de Coucy.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité