Les manipulateurs radio de l'Aisne organisent un rassemblement devant l'ARS à Laon

Les manipulateurs en électroradiologie médicale dits « manips » sont en grève. / © France 3 Picardie
Les manipulateurs en électroradiologie médicale dits « manips » sont en grève. / © France 3 Picardie

Un rassemblement des manipulateurs radio de l'Aisne aura lieu à partir de 13h30 devant l'antenne ARS de Laon, ce mardi 21 janvier. Ils sont solidaires d'un mouvement national qui demande plus de reconnaissance pour la profession. 

Par Halima Najibi

Les manipulateurs en électroradiologie médicale, font partie de la catégorie des personnels paramédicaux. Ils manipulent des machines, mais prennent également en charge les patients. 
 
"Ils ne sont pourtant pas reconnus comme soignants. On les assimile même à des techniciens sans pour autant valoriser cette technicité. En réalité ils sont les deux à la fois. Ils sont les seules habilités à utiliser les machines à rayons X sur les patients (scanner, radio), ainsi que les IRM, ou encore à prodiguer des traitements de radiothérapie". Souligne Yannick Martin, secrétaire général du syndicat autonome des hospitaliers de Saint-Quentin.  

Outre la reconnaisance de leur profession, et de sa pénibilité avec un départ à la retraite à 57 ans. Les manipulateurs en électroradiologie médicale réclament une revalorisation de leur rémunération. Une prime de veille accordée aux soignants urgentistes. Et localement une prime pour installation afin de fidéliser l'engagement dans le département. 

"A l'hôpital de Saint-Quentin, un 13 ème poste a été officialisé l'été dernier. Mais au bout de huit jours il a été supprimé, alors qu'il a été budgétisé. Nous seront reçu à 14 heures par le préfet de l'Aisne. Si on obtient pas gain de cause on durcira le mouvement. Les manipulateurs en électroradiologie médicale arrêtons de faire les cotations. La cotation est un acte médical. En pratique ce sont les manipulateurs qui cotent la transmission écrite de toutes les informations relatives au déroulement des examens et traitements, alors que ce n'est pas leur rôle. Ajoute le syndicaliste

Sur le même sujet

Les + Lus