Lutte contre la désertification rurale dans l'Aisne

Publié le Mis à jour le

A la Fère dans l'Aisne, 1 local sur 4 est vacant. Pour inverser la tendance, la Chambre de commerce tente de relancer le commerce local en facilitant l'installation de ceux qui voudraient rouvrir un magasin. C'est le concept "j'ouvre mon commerce".

Des magasins fermés. Des volets roulants baissés. Le commerce fait grise mine à La Fère. En centre-ville, 1 local sur 4 est vacant, renvoyant une image négative pour toute la commune.

Un nouveau concept baptisé "j'ouvre mon commerce" pourrait inverser la tendance. Depuis un mois, la Chambre de commerce a mobilisé propriétaires, banques, assureurs locaux et comptables. Ils ont accepté de baisser leurs tarifs à ceux qui voudraient lancer un nouveau magasin ici.
Un dispositif gagnant-gagnant pour tout le monde comme l'explique Christophe Haelterman, directeur "commerce" à la C.C.I. de l'Aisne : "On fait des efforts au début pour favoriser et faciliter l’essor du projet et on sait que ça paiera dans la durée. Ça bénéficiera à tout le monde."

Autre avantage qui présage la réussite du projet, le futur commerçant sera aussi aidé et suivi durant un an dans son installation.

La Chambre de commerce attend désormais les candidatures sur le site internet de l'opération. Des discussions sont déjà en cours pour le développer dans d'autres centres-villes de l'Aisne.