Basket : le SQBB compte sur l'arrivée du nouvel entraîneur pour remonter dans le classement de la Pro B

Après un début de saison difficile, le club de basket de Saint-Quentin a pris la décision de changer d'entraîneur, en espérant se maintenir en Pro B. 

SQBB - SOMB lors du 3e match des demi-finales des play-off
SQBB - SOMB lors du 3e match des demi-finales des play-off © Julien Guéry / France 3 Picardie
La saison 2018-2019 avait marqué les esprits à Saint-Quentin, signant la montée en Pro B du club de basket. Mais depuis, les défaites et les déceptions se sont enchaînées. Avec seulement 4 victoires sur 18 matches joués, l'équipe se trouve à l'avant-dernière place du classement. 
 

"Une décision déchirante"...


L'entraîneur Thomas Giorguitti, "l'enfant du pays" nommé en début de saison après avoir été assistant coach pendant dix ans, a donc décidé de se retirer pour laisser la place à Julien Mahé, passé par Gravelines et Dijon, dans l'espoir de voir le club améliorer ses performances. 

Sur sa page Facebook du club, les supporters du club ont rapidement réagi à cette annonce, saluant une "réactivité exemplaire", une décision "difficile" mais "courageuse" et "très sage". Ils sont nombreux à avoir remercié Thomas Giorguitti et son implication depuis des années dans son club de coeur, et à souhaiter la bienvenue au nouvel entraîneur.
 


... mais nécessaire 


"C'était naturel qu'on donne sa chance à Thomas, je pensais que la transition serait facile car le groupe a peu été remanié. Mais on a eu des aléas, des blessures, un niveau d'investissement pas toujours au rendez-vous...", explique Laurent Prache. Le président du club assure néanmoins qu'il s'agit d'une décision commune, résultat d'un accord contractuel entre Thomas Giorguitti et le club. "Avant de signer le contrat d'entraîneur, dés cet été, on s'était dit que si à la fin de la phase d'aller on était relégables, il faudrait qu'il rende les clés."

Car il s'agit là presque d'une opération de sauvetage, pour une équipe qui n'a pas su relevé les défis que l'on rencontre qu'impose la Pro B. "Ma philosophie est simple : je ne dis pas que c'est fait, qu'il va y avoir une réacion du groupe et qu'on va se maintenir, mais si relégation il y a je ne veux pas être accusé de laxisme et d'inaction.", ajoute le président. "Changer de coach, ça ne garantit pas le maintien, mais on sait que si on n'avait pas changé, on n'aurait pas été capable d'améliorer les résultats."
 

Le travail a commencé


"Il va revoir le management de l'équipe et déterminer comment améliorer les performances de chacun.", ajoute le président. "Et comme on a reproché à certains joueurs leur manque d'investissement, ceux qui ont des choses à se faire pardonner vont peut-être réagir, et ça devrait se voir dés le prochain match."

S'il reste prudent sur les perspectives du club pour la fin de la saison, Laurent Brache souligne néanmoins les qualités de Julien Mahé. "Je voulais quelqu'un de local, qui s'adapterait facilement, un habitué des Hauts-de-France, de la ferveur et de la population qu'on a ici." D'après Laurent Brache, les premiers changements devraient se voir à partir de la reprise le 26 février, à Saint-Chamont, après la trêve.

Le premier match de Julien Mahé se jouera ce vendredi 7 février à Gries-Oberhoffen. Il faudra ensuite rencontrer Blois, le leader du classement, à domicile, le 11 février.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sqbb basket-ball sport