• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Soissons : l'adolescente qui avait accouché chez elle mise en cause dans la mort de son nouveau-né

C'est l'hôpital de Soissons, où l'adolescente s'était rendue pour des douleurs, qui a signalé les faits. / © France 3 Picardie
C'est l'hôpital de Soissons, où l'adolescente s'était rendue pour des douleurs, qui a signalé les faits. / © France 3 Picardie

Une information judiciaire pour "homicide" a été ouverte, mercredi 28 octobre, par le parquet de Soissons, suite au décès d'un nouveau-né. La mise en cause est une jeune fille de 14 ans, suspectée d'être impliquée dans la mort de son bébé le 30 octobre.

Par V.P. avec Jennifer Alberts


Le tribunal de grande instance de Soissons a ouvert une information judiciaire, mercredi 28 novembre, pour "homicide sur mineur de 15 ans". Le parquet suspecte une jeune fille de 14 ans d'avoir donné la mort à un nourrisson un mois plus tôt.

Le 30 octobre, la mineure se rend au centre hospitalier de Soissons pour des douleurs vaginales. Après examen, les médecins déduisent que l'adolescente vient d'accoucher, mais la jeune fille n'est accompagnée d'aucun nouveau-né. Contactées, les forces de l'ordre se rendent alors chez elle et découvrent au domicile le corps sans vie d'un nouveau-né.
 

L'enquête s'oriente vers un homicide

Après avoir un temps privilégié la thèse du déni de grossesse, le procureur de la République de Soissons oriente à présent l'enquête vers un homicide. En effet, l'autopsie a révélé que l'enfant était "né viable", mais qu'il avait trouvé la mort consécutivement "à un traumatisme crânien et à une asphyxie".

La mise en cause, en état de choc, est toujours hospitalisée. Elle sera entendue lorsqu'elle sera apte à répondre aux questions. Sa famille a, en revanche, déjà été entendue.

Sur le même sujet

Le filmeur amoureux

Les + Lus