Tri sélectif dans l'Aisne : désormais, tous les emballages vont dans la poubelle jaune

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gontran Giraudeau .

Depuis le 13 septembre, les consignes de tri dans le département de l'Aisne ont changé. Tous les emballages plastiques, métalliques et en carton devront être jetés dans la poubelle jaune et non plus dans la grise, dédiée aux ordures ménagères.

La rentrée des classes apporte toujours son lot de nouveautés. Dans l'Aisne, l'une d'elles se passe dans les sacs poubelle. Plus précisément dans le sac jaune prévu pour les matières valorisables.

Jusqu'alors, les Axonais y jetaient les bouteilles en plastique ou les cartons. Depuis lundi 13 septembre, ils peuvent y mettre aussi tous les emballages plastiques, métalliques, les sacs, les sachets, les films plastiques, les tubes de dentifrice, les capsules de café en aluminium, les pots de crème et de yaourt ou encore les barquettes de jambon ou de fruits.

4000 tonnes de déchets en plus à Urvillers

"Ces matériaux qui partaient auparavant à l'incinération ou à l'enfouissement vont être valorisés", confirme Jérôme Littière, directeur général de  Valor'Aisne, le syndicat départemental pour la valorisation et le tri des déchets. Après le passage par le centre de tri, ils seront transportés vers les usines de recyclage et y seront reconditionnés.

Cette évolution apportera un surcroît d'activité dans les trois centres de tri de l'Aisne à Grisolles près de Château-Thierry, Villeneuve-Saint-Germain à côté de Soissons et Urvillers au sud de Saint-Quentin. Ce dernier devrait par exemple trier 4 000 tonnes de déchets supplémentaires.

Plus de 5 millions d'euros d'investissement

Pour y arriver, Valor'Aisne a investi 3,9 millions d'euros sur le site d'Urvillers pour mettre en place de nouveaux équipements comme des tris optiques supplémentaires ou des systèmes d'aspiration pour films plastiques. Le centre de Villeneuve-Saint-Germain bénéficiera aussi prochainement d'une modernisation pour 1,5 millions d'euros.

L'installation de ces nouveaux équipements coûte paradoxalement moins cher aux collectivités que l'enfouissement ou l'incinération des déchets.

Côté collecte, pas changement : les jours de ramassage et les poubelles restent les mêmes. Il suffit maintenant d'adopter les bons gestes !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité