• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

À Amiens, l'usine Goodyear bientôt démolie ?

© AFP
© AFP

Un permis de démolition a été déposé par l'entreprise Goodyear pour détruire l'ancienne usine. D'après la municipalité, il devrait être accordé dans les jours qui viennent. La CGT entend contester la délivrance de ce permis.

Par Jeanne Blanquart

Nouvelle étape dans l'histoire de l'entreprise Goodyear à Amiens. L'entreprise a déposé une demande de permis de démolir pour son site situé à Amiens Nord. "On est sur la phase adminsitrative", explique la mairie d'Amiens.
"Le dossier est en cours d'instruction mais Alain Gest est très favorable à cette démolition. Le permis devrait être délivré dans les jours qui viennent."

28 hectares dans la balance


La démolition de l'usine, qui a fermé le 22 janvier 2014, constitue un enjeu de taille pour la municipalité.
En effet, le site de 28 hectares pourrait à la suite de la démolition être vendu à une autre entreprise...
Dans la zone industrielle Nord, les places sont chères. "Goodyear a tout intérêt à ne pas garder ce terrain, à le revendre", ajoute la Mairie d'Amiens.

La CGT va contester


Le début des travaux n'a pas encore été fixé. Mais déjà la CGT a déjà annoncé son intention de contester la délivrance du permis de démolir. "Nous sommes en train de préparer diverses démarches", a confirmé l'avocat de la CGT Goodyear Fiodor Rilov

L'usine Goodyear d'Amiens en quelques dates

1962 Construction de l'usine amiénoise 

1995 1er conflit social à propos des conditions de travail dans l'entreprise

2004 Goodyear France et Dunlop France fusionnent en une seule entité juridique, Goodyear-Dunlop Tires France.

2005 Recentrage de la production sur les pneus tourisme

2007 Le groupe veut fusionner les sites de Goodyear Amiens Nord et Dunlop Amiens Sud. 450 emplois sont menacés, et le passage au rythùe des 4x8 est annoncé (ramener les équipes de 5 à 4 et revenir aux 39 heures).

2008 La majorité des salariés refuse le regroupement d'entreprises. La direction confirme la suppression de 402 postes sur 1 400 sur le site Goodyear à Amiens Nord, ainsi qu’un investissement de 27,5 M€ sur le site de Dunlop d'Amiens Sud. La production s'effondre, faute de volonté de l'entreprise de la relancer. Les grèves s'enchaînent.

2009 Goodyear annonce un nouveau plan social, avec la suppression de 817 postes sur un total de 1 400 sur le site d'Amiens nord en fermant l'unité pneus tourisme.

2014 Fermeture du site.

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus