• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'association Wonder Augustine rêve que les députés votent un fonds dédié à la recherche sur les cancers des enfants

Le vote a lieu à l'Assemblé nationale ce mardi / © MAXPPP
Le vote a lieu à l'Assemblé nationale ce mardi / © MAXPPP

Un mois après le décès de la petite fille de 4 ans, originaire de Wattrelos, l'association met ses espoirs dans un vote qui a lieu ce mardi 13 novembre à l’Assemblée nationale.

Par EM

Ce serait une belle victoire, un mois après le décès d'Augustine, petite Nordiste surnommée "Wonder Augustine", d'un cancer fulgurant. L'association née l'été dernier pour sensibiliser à cette cause va suivre de près le vote de ce mardi soir à l'Assemblée nationale. 

Deux amendements déposés par les députés Eric Woerth (LR) et Béatrice Descamps (UDI) proposent de créer un fonds dédié à la recherche sur les cancers pédiatriques. De 18 à 20 M€. Une somme qui permettrait une avancée considérable. 
 


Chaque année en France, 500 enfants décèdent d’un de ces cancers pédiatriques. Seul 3 % du budget annuel de l’Institut National du Cancer  est alloué, explique l'association Grandir Sans Cancer (qui regroupe environ 80 collectifs). Et "sur ces 3 millions on est plutôt sur de la recherche clinique", explique Steeve De Matos, vice-président de cette association et fondateur de "Wonder Augustine". Il assure que la recherche clinique a toujours été privilégiée et "depuis 50 ans, aucune évolution n'a été faite sur la mortalité des enfants".

D'où le grand espoir : "On rêve que tous les députés votent cet amendement. C'est un vote de coeur, d'hommes et de femmes. C'est un sujet qui ne doit pas diviser. J'espère que tous les députés assumeront ce vote", continue-t-il. 
 

Les parents d'Augustine suivent ce combat mais ne s'y impliquent pas concrètement. "Ils sont conscients que l'histoire a pris beaucoup d'ampleur. Ce mouvement de solidarité a remis une pierre à l'édifice dans ce combat très important".

L'émotion des amis, des anonymes, des stars est remonté jusqu'au politique, c'est déjà beaucoup. Mais les associations espèrent maintenant un geste concret : "Grandir Sans Cancer souhaite que l'ensemble de la classe politique française profite de cette dynamique sans précédent et s'unisse autour de ces propositions de bon sens, afin d’accélérer la recherche sur les cancers de l'enfant & obtenir ensemble des progrès pour ceux qui nous unissent tous, familles, associations, professionnels de santé, décideurs : les enfants."

 


Ces derniers jours, le ministère de la recherche a d'ores et déjà annoncé la création d'un fonds de 5 millions d'euros : "C'est bien. C'est une belle avancée. C'est un fonds dédié. Mais ce n'est pas suffisant." Le vote d'un des deux amendements apporterait évidemment beaucoup plus. L'association nordiste et toutes les autres attendent beaucoup du vote de ce mardi.
 

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus