Auchan : ce que l'on sait sur le plan de suppression de centaines de postes

Manifestation au siège d'Auchan en mai 2019 / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Manifestation au siège d'Auchan en mai 2019 / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

La direction d'Auchan a reçu les syndicats, ce lundi à Villeneuve-d'Ascq. Peu d'infos ont filtré mais on en sait un peu plus sur le possible plan de réduction de l'emploi chez Auchan. 

Par AFP

Discrétion, prudence, silence. Seule certitude ce lundi à Auchan : direction et syndicats se sont rencontrés. Pour le reste, pas de commentaires, peu d'infos. La direction d'Auchan Retail France a bien reçu à Villeneuve d'Ascq des représentants syndicaux de l'enseigne de distribution nordiste en difficulté, qui s'inquiètent de la possible suppression de 1000 emplois.

Seule la CFDT a pour l'instant communiqué sur quelques points, confirmant  que des réductions d'emploi sont bien à l'étude chez Auchan : 
- Le syndicat affirme que le plan de départs volontaires concernera moins de 1000 personnes
- Le plan se fera sur la base du volontariat. Pas de PSE (plan social) 
- Le plan ne concernerait pas du tout les magasins ou la logistique "mais plutôt les services d’’appui France et corporate"
 

La réunion, qui a duré environ une heure et demie, a rassemblé une dizaine de délégués des principaux syndicats (CFTC, CFE-CGC, CFDT, FO, CGT) et des membres de la direction. Les autres syndicats n'ont pas communiqué d'éléments précis sur le plan. 
 

Inquiétude "légitime"


"L'inquiétude est légitime quand il y a un climat anxiogène sur l'entreprise, des difficultés économiques", a déclaré à la presse Gérald Villeroy, délégué syndical CGT chez Auchan Retail France, à l'issue de ce rendez-vous. "Aujourd'hui, je ne vais pas être alarmiste ni rassurer car je n'ai pas d'informations", a-t-il ajouté sans plus de précisions.

M. Villeroy avait indiqué avoir sollicité la direction le 31 décembre après avoir reçu des informations de presse évoquant un plan de départs volontaires dans l'entreprise pour une cible de 1000 personnes.

"Des réunions sont prévues avec des membres élus des différentes unions économiques et sociales, les personnes concernées seront convoquées très vite", a indiqué de son côté Arnaud Bachelart, délégué CGT syndicat central de l'exploitation. Le 14 janvier prochain, est prévu un Comité d'entreprise (CSE). On devrait alors en savoir plus. Contactée par l'AFP, la direction a confirmé la tenue de ce CSE le 14 janvier avec pour thème "un point sur la situation de l'entreprise et ses projets".
 

De lourdes difficultés économiques


Le groupe de distribution, en difficulté, avait déjà lancé un premier volet de son plan de "redressement" au printemps 2019, avec la cession de 21 sites concernant potentiellement entre 700 et 800 salariés. En juillet, la direction avait affirmé avoir trouvé des repreneurs pour dix des sites mis en vente.
 

Le groupe nordiste avait notamment annoncé fin août qu'il visait des économies de coûts de 1,1 milliard d'euros en année pleine d'ici à 2022. Contrairement à ce qu'il avait annoncé, aucune communication sur ces économies n'avait été rendue publique fin 2019.

Propriété de l'Association familiale Mulliez (AFM), Auchan Holding a enregistré une perte nette de 1,145 milliard d'euros pour l'ensemble de l'année 2018.


 

Sur le même sujet

Les + Lus