• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

“Auchan dégage” : un collectif lutte contre l'implantation de l'enseigne au Sénégal

Image d'illustration. / © MAXPPP
Image d'illustration. / © MAXPPP

Le géant de la grande distribution mettrait en danger les petits commerces selon les manifestants qui réclament son départ du pays.

Par Margot Desmas

L'enseigne nordiste Auchan qui a fait son arrivée il y a un an au Sénégal fait face actuellement à une opposition virulente, qui a débuté l'été dernier. Avec une trentaine de magasins ouverts dans tout le pays, l'enseigne mettrait à mal les petits commerces selon le collectif "Auchan dégage" qui a manifesté ce mardi à Dakar, rapporte RFI.

"Tout le monde est fatigué, il faut que ces magasins ferment et dégagent du pays. Il n’y a pas de négociation !", affirme Leyti Sene, coordinateur du collectif à nos confrères. "Quand on achète, nous, 700 francs pour qu’Auchan vende à 400 ou 300, c'est pas normal. Nous on ne gagne rien. On est pauvres maintenant », témoigne également un commerçant. Selon Jeune Afrique, le tissu économique sénégalais est composé presque exclusivement d’entreprises informelles (97 %), avec une surreprésentation des activités de commerce (52 %). D'où les craintes pour l'emploi.
 

Plusieurs métiers du commerce se sont retrouvés dans la rue pour protester contre le géant de la grande distribution, des agriculteurs aux quincailliers. Les manifestants craignent surtout l'arrivée d'autres grandes enseignes françaises qui pourraient emboîter le pas à Auchan. "Ils concurrencent tout le monde, même le marché traditionnel ! Quant à leurs prix si compétitifs, on peut se demander s’il ne s’agit pas d’un dumping destiné à acquérir un monopole de fait au Sénégal", explique sur un blog de Mediapart Ousmane Sy Ndiaye, le directeur exécutif de l’Union nationale des commerçants et des industriels du Sénégal (UNACOI).

« Grâce aux nombreuses ramifications industrielles potentielles, la grande distribution peut être aussi source de nombreux emplois », se défend Laurent Leclerc, directeur général d’Auchan Sénégal. On profite aussi beaucoup à l’économie sénégalaise, en payant la TVA, les divers impôts ainsi que les droits de douane. Cet argent peut aider à construire des écoles et des hôpitaux – ce que ne fait pas l’économie informelle."
  

Première victoire


Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a demandé ce jeudi au Premier ministre et au ministre du Commerce d'interdire toute nouvelle ouverture de magasin Auchan jusqu’à la mise en place de la réglementation sur la grande distribution.
 
AUCHAN DÉGAGE, RASSEMBLEMENT SUR LA SITUATION DES MARCHES UNACOIS JAPPO


Une première victoire pour les manifestants : "Nous pensons que Macky Sall a bien compris, assure le directeur exécutif de l’Unacois, Ousmane Ndiaye, dans les colonnes des Échos. Il a surtout compris l’urgence liée au règlement dans les meilleurs délais de cette concurrence qu'on a qualifiée d’inopportune, d'illégale et d'inappropriée. Une compétition, elle s'organise entre les acteurs d’une même catégorie. Les grandes surfaces doivent concourir entre elles".

 

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus