À Autrêches, la vie en open-source