Baisse du nombre de naissances dans les Hauts-de-France, région la plus touchée "en partie due à l'épidémie de Covid-19"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Paul-Antoine Leclercq
Les Hauts-de-France ont enregistré 5243 naissances depuis le début de l'année
Les Hauts-de-France ont enregistré 5243 naissances depuis le début de l'année © FTV

Avec une baisse de 5,2%, la région Hauts-de-France est celle qui enregistre la chute de naissance la plus importante depuis le début de l’année en France. Selon l’INSEE cette chute est en partie due à l’épidémie de Covid-19.

5243, c’est le nombre de bébés nés dans les Hauts-de-France en mai 2021. Une chute de 4,6% (-250) par rapport à mai 2020 quand au niveau national on observe une baisse de seulement 2%.

L'épidémie de Covid-19 à l'origine de cette baisse

C’est le résultat d’une étude l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) qui explique cette baisse par l’épidémie de Covid-19, particulièrement violente dans la région. Même s’il faut aussi prendre en compte "le vieillissement de la population et la baisse de fécondité", tempère l’INSEE.

Les Hauts-de-France, région la plus touchée par cette baisse

Depuis le début de l’année, l’INSEE observe dans les Hauts-de-France, un recul des naissances de 5,2%. C’est la plus forte baisse observée en France Métropolitaine (-2,9%). Les Hauts-de-France sont suivis par l’Ile-de-France (-4,5%), la Bourgogne-Franche-Comté (-3,9%) et le Grand-Est (-3,6%). "Le point commun à toutes ces régions est celui d’une première vague épidémique de la Covid-19 plus sévère en terme de décès", analyse l’INSEE.

C’est en janvier que la baisse a été la plus importante dans les Hauts-de-France (-15,6%), soit 9 mois après le premier confinement. "C'est un phénomène quasi historique", assure François Chevalier, directeur adjoint de l'INSEE Hauts-de-France.

Une hausse des naissances a par ailleurs été observée en mars et avril 2021 (+0,2% et +0,7%), ce qui correspond à une procréation lors du déconfinement.

Les plus grosses baisses pour l'Aisne et l'Oise

À l’échelle régionale, c’est l’Aisne et l’Oise qui enregistrent les plus fortes baisses. Sur les cinq premiers mois de l’année, les naissances ont été inférieures de 6,3% dans l’Aisne entre 2021 et 2020 et de 7,2% pour l’Oise.

Avec respectivement 2395 et 1210 naissances, les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont ceux où l'on observe le plus de naissances.

La Somme, avec seulement 447 naissances est pourtant le seul département qui a enregistré une hausse de la natalité au mois de mai 2021 par rapport à 2020 (+4,2%).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.