Brexit : les ressortissants britanniques ne pourront pas voter ni être élus aux élections municipales

C'est l'un des rares changements concrets, alors que démarre pour 11 mois la période de transition.
© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
Si vous êtes un ressortissant britannique vivant en France, vous ne pourrez ni voter, ni vous présenter aux prochaines élections municipales comme c'était le cas jusque-là, a alerté la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué. 

Le Brexit, à la date du 31 janvier, "entraînera immédiatement, pour les ressortissants britanniques en France, la perte de leur droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales et européennes".

 

Une période de transition, mais...


La loi veut en effet que les citoyens européens puissent voter aux municipales et aux européennes en France, à condition d'être inscrit sur les listes électorales françaises. Les ressortissants britanniques seront donc radiés d'office des listes électorales.

C'est en réalité l'un des rares effets du Brexit à entrer en vigueur dès le 31 janvier. Comme nous vous l'expliquions dans cet article, l'année 2020 s'annonce comme une année de transition, au cours de laquelle les négociations vont se poursuivre.
 
Les traités et accords entre le Royaume-Uni et l'Union européenne resteront en vigueur jusqu'à la fin de cette période de transition, prévue le 31 décembre 2020 (ou 2021, si Boris Johnson change d'avis et prolonge cette transition)

En revanche, du point de vue de ces élections, "aucune période de transition n'est prévue", précise le communiqué.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections brexit international