• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

CARTE. Où peut-on participer à l'opération de ramassage des déchets “Hauts-de-France propres” ce week-end ?

Les bénévoles vont nettoyer des centaines de sites dans les Hauts-de-France pendant trois jours. / © Fred Douchet/PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP
Les bénévoles vont nettoyer des centaines de sites dans les Hauts-de-France pendant trois jours. / © Fred Douchet/PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP

1 300 tonnes de déchets ont été ramassés en 2018 lors de cette opération dans les Hauts-de-France. Cette année, plus d'un millier d'actions sont prévues dans des grandes villes comme des communes rurales. Consultez notre carte pour trouver les événement près de chez vous.

Par Margot Desmas

Coup de propre sur les Hauts-de-France ce week-end. Partout dans la région, de l'Aisne au Pas-de-Calais, un millier d'opérations de ramassage des déchets est organisée du vendredi 22 au dimanche 24 mars. Sur les plages, dans les villes, les campagne, les cours d'eau... Pour la troisième année consécutive, la Région supervise cette action à laquelle tout le monde peut participer en organisant un événement. Il suffit de s'inscrire sur le site de "Hauts-de-France propres".

Cette année, 1 300 opérations sont prévues et un grand nombre d'entre elles sont concentrées dans l'Audomarois et le Valenciennois. Consultez les actions prévues près de chez vous sur la carte ci-dessous (accessible ici). Mais attention : pour laplupart d'entre elles, mieux vaut s'inscrire au préalable en contactant les organisateurs via la plateforme.
 

L'opération est d'autant plus utiles dans les marais de Saint-Omer que les rivières sont particulièrement touchées par la pollution. Les centaines de kilomètres de canaux secondaires qui composent ce marais sont souillés chaque année par des tonnes de déchets toxiques pour l'environnement, au premier rang desquels les bouteilles en verre et les boîtes de bière. Ce que des bénévoles ont constaté il y a quelques semaines au moment de l'opération "Marais propres".
 

Et les premiers a oeuvrer pour la préservation des cours d'eau sont les pêcheurs. La Fédération du Nord pour la pêche et la protection du milieu aquatique s'est associée à l'événement et de nombreuses associations locales proposent des actions, comme à Grande-Synthe : "C'est la première fois qu'on participe à cet événement", précise Philippe Vancassel de l'association Goujon Grand Synthois qui s'associe pour l'occasion avec la Fédération des chasseurs.
 

Goujon Grand-Synthois - Aappma

Notre association Goujon Grand Synthois s'engage auprès des chasseurs de Grande Synthe pour le nettoyage des Hauts de France sur les divers plans d'eaux et canaux de notre club le samedi 23 mars des...


Samedi, ils prévoient notamment une journée d'initiation avec des enfants pour "leur faire comprendre l'importance de protéger la nature". Et le lendemain, re-belotte mais cette fois avec des adultes : "On veut montrer des gestes simples aux gens, les sensibiliser pour arrêter la destruction des sites naturels". Car même dans de petites villes comme Airaines, dans la Somme, les pêcheurs constatent l'ampleur du phénomène : "On retrouve de plus en plus de canettes et de détritus sur les berges", note Frédéric Debrie qui espère réunir une petite dizaine de personnes ce vendredi pour son opération de nettoyage.

Mais les pêcheurs sont loin d'être les seuls à s'inquiéter de la pollution : des collectifs comme Maisons familiales rurales organisent également des collectes de déchets ainsi que certains élus, à l'image de Nicolas Pichonnier, maire de Rimboval dans le Pas-de-Calais. "L'an dernier, nous avions ramassé entre 400 et 500 kilos de détritus sur la commune", se rappelle-t-il.
 

Commune de Rimboval

🔷Dans le cadre de Hauts-de-France Propres,la commune va comme en 2018 participer à cette opération qui a lieu le 22-23-24 mars 2019. 📌Organisé par la Région Hauts de France,la Fédération des...


Quelques dizaines de personnes s'étaient jointes à l'événement et cette année, l'édile espère en réunir encore plus. En 2018 dans l'ensemble des Hauts-de-France, l'opération avait réuni envion 50 000 personnes pour 1 300 tonnes de déchets ramassés, rappelle Xavier Bertrand. Reste seulement à enfiler vos gants, retrousser vos manches et partir à la chasse au déchets dès venredi !
 

 

Sur le même sujet

Union européenne : et le social alors ?

Les + Lus