Confinement : un bon plan de livraison de produits alimentaires locaux dans le Pas-de-Calais

L'association Meloko, grâce à sa plateforme internet, met en lien producteurs locaux de produits alimentaires et consommateurs. Ces derniers se font livrer hebdomadairement par quatre chauffeurs livreurs, les mardi après-midi - mercredi matin et vendredi après-midi - samedi matin.

Lors d'un chargement de livraison Meloko pendant le confinement.
Lors d'un chargement de livraison Meloko pendant le confinement. © Meloko
Le sourire aux lèvres Félix Degrave, 29 ans, à l'origine de Meloko (entendre "mets locaux"), repense à Yvette, 95 ans. Pas comme toutes les personnes âgées, cette Béthunoise est une experte quand il s'agit de surfer sur le web. En tout cas, la plateforme en ligne créée par Félix en 2018 n'a plus de secret pour elle. Yvette, passe commande régulièrement pour elle et ses voisines, des petites jeunettes de 80 printemps, qui ne savent malheureusement pas utiliser l'outil de commande en ligne. "Elle râle parfois un peu sur les retards de livraison, mais c'est super de voir que notre outil a créé un véritable service", commente Félix.

En cette période de confinement, Meloko, dont les soixante bénévoles sont basés majoritairement à Béthune, élargit son territoire de livraison à d'autres communautés urbaines : Arras et Saint-Omer en plus de celle de Lens-Liévin qui était déjà livrée. "Le confinement a accéléré la volonté de travailler ensemble avec Valentin, un ami arrageois, de l'entreprise Ptipot' qui propose des services de permaculture. Il y a une ambiance on se sert les coudes pour rendre service aux gens", explique Félix.
 
Ingénieur généraliste diplômé de l'école des Mines de Douai, après une expérience au sein d'une multinationale, Félix Degrave a décidé de fonder son association, fort de convictions écologistes et d'une idée éclairée de sa femme, orthophoniste en milieu rural, remarquant la difficulté des personnes âgées à s'approvisionner en produits frais locaux et bio. "Une étude que nous avons réalisée, nous a permis de comprendre que le circuit court était largement plébiscité par les producteurs comme par les consommateurs. Le problème, c'est que le lien entre-eux, parfois pour des raisons de confiance, ne se fait pas toujours. Notre rôle, c'est de faire ce lien". 
 

"Aventure humaine et solidaire"


Dans une salle prêtée par la municipalité de Béthune, Félix avec une grande partie des bénévoles, trie les commandes dans des cagettes pour les clients en vue des livraisons par les quatre camionnettes dont l'association dispose actuellement (trois prêtées pednant le confinement). Les chauffeurs prennent ensuite le relai, masques ou visières sur le nez, un par camionnette, pour des raisons sanitaires pour aller ensuite livrer sur le territoire des quatre communautés, à 80% rural.

Depuis le début du confinement, les producteurs locaux sont heureux d'écouler leurs produits grâce à l'association : "la fermeture des marchés, des cantines et des restaurants ne les arrangent pas". L'association a par ailleurs accueilli une vingtaine de bénévoles supplémentaires depuis le début du confinement. Et quelques producteurs de plus, référencés sur la plateforme en ligne. 
 
Avec la nouvelle étendue de notre zone de chalandise, "il y a parfois un retard à la livraison d'une demi-journée, mais les gens comprennent à 99%. Ils sont compréhensifs et très contents du service rendu", se satisfait Félix qui, à court terme entend filer un réel coup de main pendant le confinement et montrer l'importance de relocaliser notre alimentation. A plus long terme, l'idée serait de créer une SCIC, société coopérative d'intérêt collectif avec pas, ou très peu de dividendes, et la participation de producteurs, de consommateurs, de pouvoirs publics, de cantines dans cette SCIC.

Aujourd'hui, en période de confinement, la solidarité des bénévoles et l'arrivée du réseau de Ptipot' a permis de multiplier par quatre le nombre de particuliers desservis (30-40 en temps normal par semaine contre 150 aujourd'hui). "C'est vraiment une belle aventure humaine et solidaire", conclut Félix. Et pour les bénéficiaires-clients, ça tombe bien les prix de livraison ont été réduits !
 
Meloko en bref
Création en juillet 2018
  • Soixante bénévoles
  • Quatre camionnettes
  • 150 clients-bénéficaires livrés chaque semaine
  • Produits frais locaux ou bio
Meloko.fr Tél. 06 36 68 18 23. contact@meloko.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter