Confinement : La Région Hauts-de-France interpelle Gérald Darmanin au sujet de la fermeture des auto-écoles

Xavier Bertrand a manifesté au ministre de l'Intérieur son incompréhension quant à la décision de maintenir les examens du permis de conduire tout en interdisant les cours de conduite. 
Les moniteurs d'auto-école ne peuvent plus donner de cours de conduite mais doivent continuer d'envoyer des élèves aux examens du permis de conduire.
Les moniteurs d'auto-école ne peuvent plus donner de cours de conduite mais doivent continuer d'envoyer des élèves aux examens du permis de conduire. © MAXPPP
Les moniteurs d'auto-école sont en colère. Ils doivent fermer leurs établissements alors que les centres d'examen, eux, restent ouverts. Cela veut dire qu'on peut passer le permis mais pas prendre de cours de conduite. Pour protester contre cette décision, des professionnels ont mené lundi et mardi des actions de blocage de centres d'examen dans toute la France, comme à Maubeuge ou Prouvy.

Le président de Région Xavier Bertrand apporte son soutien à la profession, il a écrit ce mercredi 4 novembre au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin : 

Il paraît inconcevable, dans une logique de sécurité routière, qu’un candidat puisse se rendre à l’examen du permis de conduire sans avoir pu pratiquer les jours précédents son examen.  Cette situation n’est pas tenable économiquement pour les écoles de conduite. Les heures de conduite en amont de l’examen sont indispensables pour passer les épreuves du permis dans de bonnes conditions. 

Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France
 

Pour calmer la grogne des auto-écoles, le ministre délégué Alain Griset a assuré mardi 3 novembre devant l’Assemblée nationale, au cours du débat sur la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, que les auto-écoles qui font seulement passer le permis bénéficieront du dispositif du fonds de solidarité. 

Les auto-écoles qui font passer le permis – puisqu’elles ne donnent pas de cours de conduite – seront considérées comme des activités fermées et bénéficieront du dispositif du fonds de solidarité

Alain Griset, Ministre délégué


 

Les moniteurs sont inquiets de ne pas pouvoir bénéficier des dispositifs de soutien destinés aux activités fermées administrativement puisqu'ils devront ouvrir leurs établissement "partiellement". Une situation intenable financièrement. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19 automobile économie région hauts-de-france politique