Coronavirus : à l'Amiens SC, “le plus important c’est que les joueurs gardent un corps d’athlète”

Alexis Blin, joueur de l'Amiens SC, a dû quitter la pelouse le temps du confinement mais il continue de s'entraîner. / © Fred Haslin/MAXPPP
Alexis Blin, joueur de l'Amiens SC, a dû quitter la pelouse le temps du confinement mais il continue de s'entraîner. / © Fred Haslin/MAXPPP

Depuis l'arrêt de la saison de Ligue 1, la Ligue de Football Professionnel envisage plusieurs options pour la suite - ou non - du championnat. Aucune tendance ne se dégage tant que le confinement est toujours effectif mais les joueurs de l’Amiens SC continuent de s'entretenir physiquement.

 

Par T. Baudenaille-Pessotto

Une fois n’est pas coutume, les joueurs de l’Amiens SC se sont entrainés par visio-conférence aujourd’hui. Confinés chez eux, ils ont suivi une séance de renforcement musculaire guidée par le préparateur physique, à distance. "C’est vrai que ça change, mais on s’adapte. Ça permet de voir un peu les coéquipiers" s’amuse Alexis Blin, milieu de terrain de l’ASC.

Les habitudes ont été brusquement modifiées alors que le championnat s’est arrêté précipitamment. "Bien sûr que le terrain nous manque, mais aujourd’hui ce n’est pas la priorité. Il faut que tout le monde prenne soin de lui et s’en sorte".

Pour rompre l’ennui et garder le lien avec le public, le joueur poste régulièrement des vidéos de son quotidien sur les réseaux sociaux. Il a également accepté de participer à tournoi de jeu vidéo en ligne organisé par plusieurs supporters. 
 
Alexis Blin continue de s'entraîner malgré le confinement
Sur les réseaux sociaux, le joueur de l'Amiens SC partage ses entraînements physiques.
 

On travaille dans l'idée que la saison ira à son terme

"Le plus important, c’est que les joueurs gardent un corps d’athlète" explique Luka Elsner, l’entraîneur. "Quand on a peu d’activité les pertes sont très rapides, il faut s’entretenir. On travaille dans l’idée que la saison ira à son terme."
 

Pour le staff également, il a fallu s’adapter. Les réunions se font à distance mais le travail ne manque pas : le confinement laisse le temps de revoir et d’analyser un maximum de matchs. "C’est une situation inédite alors on essaye de s’organiser au mieux pour avoir des journées pleines. Il n’existe malheureusement pas de livre pour nous dire comment faire, on improvise".
 

L'Amiens SC n'est pas en danger financièrement

En 19e position au classement lorsque le championnat s’est arrêté, l’Amiens SC pourrait être rétrogradé en Ligue 2 dans le cas où les résultats seraient gelés. D’autres solutions sont envisagées comme le passage à 22 clubs en Ligue 1 pour la saison prochaine (aucune rétrogradation, mais les deux premiers de Ligue 2 Lorient et Lens seraient promus).

Régulièrement, le président Bernard Joannin s’entretient avec le conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel. "On a imaginé 4 ou 5 cas de figure mais nous ne savons pas lequel sera le bon. Le grand patron, c’est le virus ! explique-t-il. On imagine d’abord comment nous pourrions reprendre le championnat et dans quelles conditions ? Mais on pense aussi à la fin pure et simple de la saison. D’un point de vue financier, on a prévu toutes les situations y compris les plus catastrophiques et aucune d’elles ne pourra pas être gérée par l’Amiens SC. Bien sûr que cela pourrait être difficile mais les actionnaires assumeront". Autrement dit, le club devrait survivre même si les droits télévisés détenus en partie par Canal+ ne sont pas totalement payés.

Pour l’instant, impossible de savoir si la saison reprendra ou non. Tout dépendra de la durée des mesures de confinement strict. Une grande partie des salariés du club sont au chômage technique. Les joueurs et le staff ont aussi accepté de ne toucher que 84% de leur salaire net pendant la période de confinement.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus