Coronavirus : nos voisins britanniques ferment leurs pubs, restaurants, cinémas et théâtres

Le gouvernement britannique a ordonné ce vendredi la fermeture des pubs, restaurants, cinémas, salles de gym et théâtres, renforçant d'un cran les mesures de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus
Un pub à Halifax, dans le nord de l'Angleterre, la semaine dernière.
Un pub à Halifax, dans le nord de l'Angleterre, la semaine dernière. © Paul ELLIS / AFP
"Nous disons aux cafés, bars et restaurants de fermer ce soir dès qu'ils le peuvent raisonnablement et de ne pas ouvrir demain", a déclaré le Premier ministre Boris Johnson lors d'une conférence de presse, ajoutant donner la même consigne aux "boîtes de nuit, théâtres, cinémas, salles de gym et centres de loisirs".

Un temps accusé d'inaction, le gouvernement a adopté au fil de la semaine des dispositions de plus en plus strictes, alors que la progression du Covid-19 s'accélérait sur le territoire britannique, où il a fait désormais 177 morts. Les écoles du Royaume-Uni avaient déjà été fermées ce vendredi.
 
Comme un symbole, le célèbre magasin londonien Harrods, qui était resté ouvert pendant le Blitz (bombardement de Londres par l'aviation allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale) a annoncé ce vendredi fermer ses portes. Sa partie pharmacie et alimentation restera ouverte mais le reste du célèbre magasin situé dans le quartier chic de Knightsbridge va fermer.
 
Le célèbre magasin Harrods ferme ses portes à Londres.
Le célèbre magasin Harrods ferme ses portes à Londres. © BEN STANSALL / AFP

Par mesure de précaution, un autre grand magasin, Selfridges, a toutefois décidé de fermer mercredi tandis que la marque d'ameublement Ikea ferme tous ses magasins
dans le pays à partir de vendredi soir.  La chaîne Marks and Spencer prévoit également de fermer temporairement certains de ses magasins non alimentaires.
    

Une aide financière pour les entreprises



Le gouvernement britannique a également annoncé qu'il allait prendre en charge 80% des salaires afin de pousser les entreprises touchées par le coronavirus à garder leurs employés plutôt que de les licencier pendant la pandémie du coronavirus. 

Le ministre des Finances, Rishi Sunak, selon lequel les mesures sont sans précédent dans l'histoire du Royaume-Uni, a indiqué lors d'une conférence de presse que cette aide était ouverte à tous les employeurs et s'appliquera jusqu'à des revenus de 2500 livres par mois par l'intermédiaire d'un fonds.

Le gouvernement va aussi apporter 1 milliard de livre d'aide au paiement des loyer et différer les versements de TVA pour les entreprises.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société royaume-uni international économie